Actualités santé

Sevrage tabagique : la mutuelle est une vraie aide

Publié par le

Depuis quelques années, les complémentaires santé aident les fumeurs à arrêter de fumer. En effet, certaines d’entre elles proposent un forfait et la prise en charge de prestations complémentaires. Mais l’Etat veut également s’impliquer, c’est ainsi que la ministre de la santé, Marisol Touraine, a lancé son plan anti-tabac.

Le rôle de la mutuelle santé et de l’assurance maladie dans l’arrêt du tabac

L’arrêt du tabac peut engendrer des dépenses conséquentes. En effet, rien que les substituts peuvent facilement atteindre les 200 euros. Avec les autres techniques comme l’hypnose, le suivi médical par un tabacologue ou encore l’homéopathie la facture est vite salée. Pour réduire ses coûts, les assurés peuvent depuis quelques années bénéficier de la prise en charge des complémentaires santé.

Outre les mutuelles, l’Assurance Maladie accompagne également l’arrêt du tabac. Elle prend en charge les traitements par substituts nicotiniques prescrites par un médecin à hauteur de 50 euros par an, pour une femme enceinte la prise en charge est de 150 euros. Par ailleurs, depuis le 5 septembre dernier, les jeunes âgés de 20 à 25 ans peuvent bénéficier d’un forfait de 150 euros. Pour en bénéficier il faut que les substituts nicotiniques figurent dans la liste de produits couverts par la Sécu.

La démarche de Marisol Touraine

L’objectif de la ministre de la santé est simple, réduire le nombre de fumeurs de 10 % d’ici cinq ans. Par ailleurs, le taux des fumeurs devra être en dessous les 20 % de la population dans 10 ans ! Elle espère qu’avec son initiative, 95 % des jeunes seront non-fumeurs dans vingt ans. Comment ? Grâce à l’introduction du paquet de cigarettes « neutre » ou sans logo et standardisé.

Bientôt tous les cigarettiers auront l’obligation de mettre en places le même format de paquet. Les paquets devront avoir les mêmes typographies, les mêmes emplacements pour les avertissements sanitaires qui devront maintenant occuper 65 % de l’espace et les mêmes couleurs. Ainsi, selon Marisol Touraine, les marques ne pourront plus séduire les fumeurs.

Outre cette mesure, le gouvernement par le biais de la ministre de la santé devrait également interdire la publicité dans les bureaux de tabac et interdire les arômes comme le menthol. La dernière mesure devrait être appliquée en 2020. Marisol Touraine espère ainsi mieux protéger les jeunes et agir sur l’économie du tabac en créant un fonds anti-tabac avec l’argent du tabac…

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES