Actualités santé

Assurance Maladie : les deux urgences à travailler !

Publié par le
Selon le président du Haut conseil pour l'avenir de l'assurance maladie (Hcaam), Denis Piveteau, l’Assurance Maladie ne souffre pas seulement d’un déficit financier important. Il faut pour son équilibre futur ainsi que son avenir bien veiller à une nouvelle organisation du système de santé français.

Réduire le déficit est clairement une priorité


Le président du Hcaam a bien sûr reconnu la gravité de la situation financière de la Sécurité Sociale, que l’on ne peut ignorer. 

Cependant pour l’Hcaam, il convient de faire la différence entre le déficit qui devrait s’arrêter à 6 milliards d’euros fin 2012 si l’ODAM est respecté et le système de dépense de l’organisme national. En d’autres termes, il faut distinguer l’effort d’économie qui peut s’inverser et le système économique qui doit évoluer pour les comptes futurs de l’Assurance Maladie.

Denis Piveteau ne voit pas seulement l’axe financier : « Il faut bien voir qu'il y a deux urgences, une urgence financière et une urgence soignante » a-t-il déclaré.

L’ « urgence soignante » de l’Assurance Maladie


Avec la montée en puissance des maladies chroniques, le système de santé français se doit d’évoluer. Il convient alors de revoir profondément le système de prise en charge de la part de la Sécu. 

Pour le président de l’Hcaam, il ne faut plus considérer la médecine « comme une succession d'actes ponctuels et indépendants » mais il convient de valoriser une « médecine de parcours » dans laquelle l’Assurance Maladie doit trouver son rôle financier dont l’objectif est d’assurer la qualité de soins des personnes malades. 

Une évolution nécessaire, avis que partage l’ONG Médecins du Monde : Système de santé français : c'est grave docteur ?! 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES