Actualités santé

Un syndicat dentaire se rebelle !

Publié par le

La CNSD (Confédération nationale des syndicats dentaires) souhaite offrir de l’aide aux patients afin que ces derniers puissent voir de près les points faibles de leur complémentaire santé et pour qu’ils fassent une renégociation, voire un changement. Décryptage.

Pour cela une organisation, rassemblant de nombreux syndicats, sort une édition d’une plaquette d’information qui sert à faire l’évaluation de leurs garanties dentaires ainsi qu’à choisir leur contrat santé.

Les réseaux qui sont considérés comme inintéressants

Tout en accusant les réseaux de soins, la plaquette d’information déclare que « certaines offres alléchantes peuvent dissimuler des prestations médiocres », en plus, le document informe que « l’absence de liberté de choisir un praticien au profit d’un praticien qui dépend d’un réseau d’assurances pourrait vous interdire l’accès à quelques traitements nécessaires ».

Pour compléter ces avertissements, il existe un tableau dans lequel se trouve une liste qui met en valeur les critères pour pouvoir choisir la bonne complémentaire santé. Par exemple, les contrats qui proposent des remboursements, dont le taux est inférieur à 240 %, qui offrent un plafond sur les prestations ou des contrats qui disposent d’un réseau fermé de praticiens qui doivent être évités.

Une autre version pour les chirurgiens-dentistes

Parallèlement à la version destinée au grand public, la confédération nationale des syndicats dentaires publie une autre version de la plaquette d’information qui est destinée aux chirurgiens-dentistes. Cette version conseille les praticiens à informer leurs patients de la révision de leur contrat de mutuelle.

La CNDS a pour objectif de mener le même combat de ceux qui ont décidé de s’introduire dans la relation particulière avec les patients et aussi de réduire les honoraires prothétiques. C’est pour cela qu’elle a justifié « l'idée est de se battre à la même occasion que ceux qui sont résolus à s'immiscer dans la relation singulière que nous établissons avec nos patients et d'essayer de faire baisser les honoraires prothétiques, au risque de faire baisser leur qualité ».

L’avis de Mutuelle-land : la CNDS, qui est en opposition avec les réseaux de soins qui sont fermés, se révolte contre le « comportement accusateur et agressif de quelques plateformes assurantielles, qui présentent à leurs membres des comparaisons d’honoraires ».

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES