Actualités santé

Bientôt une amélioration de l'accès à la contraception et à l'IVG

Publié par le , Mis à jour le 04/11/2011 à 17:50
Le 2 novembre dernier, la députée (UMP) des Ardennes Bérengère Poletti a déposé une proposition de loi pour l’optimisation de l’accès à la contraception et à l’IVG. Dans un même temps, les tarifs des pilules contraceptives de seconde génération vont baisser.

Travailler à l’accès à la contraception, une priorité


C’est un fait, certaines femmes et jeunes femmes n’ont pas accès à des méthodes de contraception. Une aberration à notre époque. En octobre, deux établissements de mutuelle santé avaient d'ailleurs tiré la sonnette d’alarme : Deux mutuelles s'alertent au sujet de l'IVG et de la contraception 


D’autre part, la France note une augmentation des jeunes femmes qui ont recours à l’Interruption volontaire de grossesse (IVG).
L’un des points importants du projet de loi concerne l’éducation en milieu scolaire. Les établissements devront définir un projet dans le cadre de l’éducation à la sexualité.

Objectif ? Valoriser l’accès à ce type de soins, pour toutes les femmes et particulièrement pour les mineures. Ces dernières doivent pouvoir accéder à ces soins de manière anonyme et gratuite.

La pilule 2ème génération moins chère 


Dans un même temps, les pilules contraceptives de seconde génération voient leur prix baisser de 12 à 15%. Le prix est en effet un critère d’accès assez important pour ce type de produit.

L’entrée en vigueur de cette réduction tarifaire est valable depuis le 1er novembre dernier. Ces pilules seront donc désormais à 2,21 euros et la Sécurité Sociale continuera à les prendre à charge à hauteur de 65%.
Les plus onéreuses d’entre elles, les minidosées, le tarif pour 3 mois passe de 7,56 à 6,63 euros selon un communiqué du ministère de la Santé.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES