Cancer du poumon : le cas de l'Europe

Un site de la société
Mon espace personnel :
surAssurland
Actualité de la santé à la une
Toutes les actualités de la santé
Actualités santé  /  Cancer du poumon : un mal silencieux qui guette de plus en plus l'Europe

Cancer du poumon : un mal silencieux qui guette de plus en plus l'Europe

Europe et cancer du poumon en chiffres

En France, le cancer du poumon ne passe plus désormais inaperçu car ce mal silencieux cause près de 8 700 décès par an. En 2012, il se place au 2ème rang des causes de décès chez la femme en France et en Europe, il est en train de devenir la 1ère cause de mortalité des femmes.

Une sombre constatation sur le cancer du poumon en Europe

Selon des projections publiées récemment dans les Annals of Oncology, le cancer du poumon va tuer plus de femmes que le cancer du sein en 2015 en Europe. Les données récentes qui font état de près de 82 000 Européennes tuées par le cancer du poumon en 2013 ne feront que confirmer cette projection.

En général, le cancer fait partie encore des bêtes noires qui entachent le système de santé en Europe. En effet, près de 1,3 million d’Européens sont décédés d’un cancer en 2013 et chaque année, environ 8 millions de personnes meurent du cancer dans le monde. Pour le cas de la France, le cancer du poumon demeure, depuis quelques années déjà, un ennemi implacable des femmes. De 2000 à 2004, par exemple, le nombre du cancer du poumon chez les femmes âgées de 45 à 65 ans a augmenté de près de 40 %. En 2012, un rapport publié par l’Institut National du Cancer fait encore état de près de 925 242 cas de cancers dans 21 départements de la France. Bien évidemment, ce rapport inclut le cas de cancer du poumon qui est considéré comme étant la 2ème cause des décès des femmes en France.

Traitement du cancer du poumon

D’un point de vue médical, ce type de cancer est une prolifération anormale des cellules, une affection pathologique. Son traitement relève donc d’un processus spécial nécessitant surtout l’intervention d’un cancérologue. Pour ce qui est de la prise en charge financière des dépenses associées au cancer du poumon, il est important de rappeler que ce type de cancer est inclus dans la liste des ALD 30 reconnues par la Sécu. Ce qui fait que son traitement est pris en charge à 100% par la caisse de l’Assurance maladie. Néanmoins, d’autres dépenses liées au traitement comme les dépassements d’honoraires ou le forfait hospitalier ne sont jamais pris en charge par la Sécu d’où l’intérêt de souscrire une bonne mutuelle santé. Toutefois, il serait plus prudent de recourir à un comparateur de mutuelle lorsqu’on désire trouver la bonne mutuelle qui rembourse au mieux tous les frais associés au traitement du cancer du poumon.

Bref, le cancer du poumon continue à faire partie des maux qui ombragent la santé des femmes en Europe, même en ce 3ème millénaire. Et la meilleure option pour faire face aux dépenses liées au traitement de ce type de cancer demeure l’adhésion à une bonne mutuelle.

Cet article vous a plu ? N'hésitez pas à cliquer !
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

Vous souhaitez recevoir en direct les dernières actualités de la santé et des mutuelles ?
Recommandez ce site :
Dossiers mutuelles
Définition d'une mutuelle
La mutuelle santé prend en charge tout ou partie de vos dépenses santé non couvertes par votre régime obligatoire.
Pourquoi souscrire une mutuelle ?
La Sécurité Sociale ne prenant pas toutes les dépenses à sa charge, une mutuelle santé comblera alors la différence.
Résiliation suite à une augmentation de votre prime
Suite à une augmentation de votre prime, vous désirez résilier votre contrat de mutuelle santé. La résiliation en cas d'augmentation du montant de la prime doit être prévue dans le contrat.
Les avis les plus récents publiés sur opinion-assurances.fr
NOTE
1

5
Ecrit par GERALD :
Service client, minable, pitoyable, personne ne décroche au téléphone , personne(...) Lire la suite >
NOTE
1

5
Ecrit par Clément :
A EVITER de toute urgence, Santiane vous promet de belle chose mais si vous devez(...) Lire la suite >