Actualités santé

Cancer du sein : à la poursuite d'octobre rose !

Publié par le , Mis à jour le 29/09/2011 à 17:08
Le cancer du sein est à la fois le plus répandu chez la femme et la première cause de décès pour cette part de la population. Raison de plus pour promouvoir le dépistage de ce cancer. Octobre Rose est une campagne pour le dépistage du cancer du sein. Cette année, la thématique s’articule autour des proches de chaque femme.

Inciter les femmes à se faire dépister


La constatation du faible taux de dépistage de cancer du sein chez la population féminine âgée de 50 à 74 ans alerte les autorités.

Ainsi comme chaque année, le mois d’octobre est l’occasion d’inciter les femmes à se faire dépister. 

Et pour les inciter, l’Assurance Maladie propose une totale prise en charge du dépistage. Mais le problème consiste à connaître la répercussion de ce courrier sur le comportement des femmes.

Cette année, la thématique s’articule donc en plus autour de la famille et des proches des femmes concernées. Le slogan est parlant : « Le dépistage du cancer du sein: parlez-en aux femmes que vous aimez ».
L’Europe attend un taux de dépistage de 70% pour l'édition 2011.

La polémique de santé autour du sur-diagnostic 


Cette année, une polémique vient noircir le tableau des pro-dépistages. Certains affirment que ce type d’événement amène souvent à un surdiagnostic, comprendre des interventions excessives et inutiles pour certaines femmes.

Le livre « No Mammo ? » sorti courant septembre, est une critique acerbe du dépistage. Selon l’auteure Rachel Campergue, les autorités sanitaires et les campagnes confondraient dépistage et prévention.

Pourtant, le professeur Agnès Buzyn, présidente de l’Inca (Institut national du cancer) parle elle d’une « situation de sous-diagnostic » en ce qui concerne les risques reprochés dans l’ouvrage.

Par ailleurs, Nora Berra, secrétaire d’Etat chargée de la Santé, rappelle qu’une prise en charge précoce d’un cancer favorise les chances de guérison.

L'avis de Mutuelle-land :
ne dit-on pas « mieux vaut prévenir que guérir » ? A bonne « entendeuse » ...

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES