Actualités santé

Cancer : les perruques des patientes bientôt remboursées

Publié par le , Mis à jour le 03/01/2019 à 11:25

Le remboursement sera de 350 euros pour les perruques classe 1

C’est une victoire pour les patientes atteintes d’un cancer. À partir d’avril 2019, certaines perruques seront remboursées par la Sécurité Sociale. Actuellement, les prothèses capillaires ne sont remboursées que 125 euros.

Des perruques remboursées dès avril 2019

C’est souvent le signe d’une confiance en soi retrouvée…Les patientes soignées pour un cancer pourront désormais se faire rembourser leur perruque par la Sécurité sociale. Actuellement, les prothèses capillaires sont remboursées 125 euros soit le prix d’une entrée de gamme. Dès avril 2019, les perruques seront intégralement remboursées. Désormais, le remboursement sera de 350 euros pour les perruques de classe 1 c’est-à-dire des perruques en fibres synthétiques. Les perruques de classe 2 avec au moins 30% de cheveux naturels seront plafonnées à 700 euros et remboursées à hauteur de 250 euros. Attention, les perruques de plus de 700 euros ne seront pas remboursées. Ces dernières représentent à peine 8% du marché. Par ailleurs, les fabricants se sont engagés à réduire le tarif des perruques. Une véritable victoire pour les patientes qui pourront s’équiper de perruques de qualité. Une pétition avait d'ailleurs été lancée par "Rose Up" pour faire bouger la situation.

40% des cancers pourraient être évités en France

Ces nouvelles grilles tarifaires dépassent largement les engagements du troisième Plan Cancer. Un plan présenté par François Hollande en 2014 avec quatre grands objectifs :

  • Guérir plus de malades
  • Donner des moyens supplémentaires à la recherche
  • Améliorer la qualité de vie des malades
  • Faire de la prévention pour réduire le nombre de cancers

En effet, selon les derniers chiffres du Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) et Santé publique France, 40% des cancers pourraient être évités en France. Le tabac, l’alcool ou encore la malbouffe sont des facteurs qui aggravent les cancers. Pour optimiser une meilleure prévention, la Ligue contre le cancer a formulé pas moins de 11 propositions comme :

  • Allouer 10% de la dépense nationale de santé à la prévention
  • Augmenter les taxes sur le tabac ou encore l’alcool
  • Informer chacun sur ses risques.
 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES