Actualités santé

Carmat a greffé son deuxième cœur artificiel - Mutuelle-land.com

Publié par le

Le 8 septembre 2014, la société Carmat confirme qu’un second cœur artificiel a été mis en place sur un nouveau patient. Et ce n’est que le début d’une longue démarche vers le succès…

Nouvelle implantation pour Carmat

Près de 6 mois après le décès du premier receveur du cœur Carmat, une nouvelle implantation a été menée à bien par le Pr Daniel Duveau et son équipe. L’entreprise a révélé mi-juillet 2014 l’obtention d’une autorisation pour poursuivre l’essai de sa prothèse biotechnologique. La mise en place de la seconde bioprothèse a été réalisée au sein du CHU de Nantes début août 2014. C’est un patient souffrant d’une insuffisance cardiaque en phase terminale qui en a reçue. A noter que celui-ci ne pouvait pas jouir d’un greffon.

Les conditions à réunir l’aboutissement des essais

Pour que l’ambitieux projet de Carmat soit un succès, des interventions supplémentaires sont également au programme. Actuellement, l’entreprise est à mi-chemin de l’essai de faisabilité de son cœur artificiel. Au total, 4 patients devront en recevoir. En outre, le patient doit survivre pendant les 30 jours qui suivent la mise en place du cœur artificiel et les organes vitaux doivent être fonctionnels.

Carmat va donc choisir deux patients en vue de continuer les essais en sachant que deux comités de suivi ont donné un avis positif. Dans tous les cas, après la phase d’essai dont l’objectif est d’éprouver la sécurité du dispositif, une deuxième phase est prévue (près de 20 patients seront sélectionnés) et celle-ci se focalisera sur le confort du patient. Pour rappel, l’objectif est de se substituer totalement du cœur malade et non pas seulement de le remplacer en attendant une greffe.

Le cœur, cet organe fort et fragile à la fois

Entretenir son cœur demande des efforts en termes d’hygiène de vie. Manger sainement, pratiquer régulièrement une activité sportive sont des pratiques de base qui favorisent une bonne santé cardiaque. Pour éviter ce genre de maladie, la prévention est une véritable solution.

Toutefois, lorsque le cœur est affecté par une maladie (génétique par exemple), il est possible de trouver une aide pour assumer les traitements parfois lourd financièrement.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES