Actualités santé

Comment lutter contre les inégalités de santé en Île-de-France ?

Publié par le , Mis à jour le 21/10/2011 à 17:02
L’Agence régionale de santé (ARS) d’Île-de-France vient de révéler de grosses inégalités de santé dans cette région jugée « paradoxale » en matière de santé. Une situation  que l’ARS tente d’expliquer.

Une répartition des médecins inégale


Globalement, la région a 173 médecins pour 100 000 habitants. Mais si l’on y regarde de plus près, l’on s’aperçoit que les départements de la région ne sont pas tous logés à la même enseigne. 

Le département de la Seine et Marne a la plus faible densité de médecins pour 100 000 habitants, atteignant le chiffre de 123.
Sans surprise, Paris a la plus forte densité avec 288 médecins pour 100 000 parisiens.

L’espérance de vie inégale


Les parisiens ont une espérance de vie plus élevée que les autres départements de la région Île-de-France.
A contrario, le Val d’Oise, la Seine-Saint-Denis et une nouvelle fois la Seine et Marne ne brillent pas en matière de longévité.

Lutter contre ces inégalités grâce à un plan stratégique


Le directeur de l’ARS, Claude Evin (Ex ministre de la Santé) a publié son plan stratégique dont l’objectif est de lutter contre ce type d’inégalités de santé.

Ce dernier reconnaît les difficultés que connaît la région Île-de-France et compte bien changer la donne notamment grâce à un programme de prévention. 


L’ARS prévoit notamment de développer des contrats de santé avec les départements ou les communes. Ces dernières opteront chacune pour les actions de santé à prioriser…
 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES