Actualités santé

Confinement : plusieurs villes de France instaurent un couvre-feu

Publié par le , Mis à jour le 24/03/2020 à 15:18

Des municipalités ont décidé d'instaurer un couvre-feu

Depuis le 17 mars et pendant encore au moins une semaine, la France est confinée. Mais face à des comportements jugés dangereux, de nombreuses municipalités comme Nice, Mulhouse ou encore Colombes ont décidé d’instaurer un couvre-feu. 

Une amende de 38 euros à Nice 

Cela fait maintenant une semaine que la France est confinée pour lutter contre le Covid-19. Durant ce laps de temps, qui durera encore au moins une semaine, les Français sont invités à limiter leurs déplacements. Désormais, ils ne peuvent sortir de chez eux que pour des achats de première nécessité, un rendez-vous médical, pour se rendre sur leur lieu de travail si le télétravail n’est pas possible, pour des motifs familiaux impérieux ou une activité physique individuelle. 

Et attention, lors d’une sortie, la personne doit impérativement avoir sur elle une attestation signifiant le motif de ce déplacement. En cas d’infraction, les autorités délivrent des amendes de 135 euros.

Malgré le confinement et un risque de se faire verbaliser, de nombreux Français ne semblent pas avoir pris conscience de la gravité de l’épidémie. La preuve : plus de 900.000 personnes avaient été contrôlées en l’espace de 4 jours avec quasiment 39.000 verbalisations. 

Face aux demandes des soignants de rester chez soi, certaines municipalités ont décidé d’instaurer un couvre-feu. C’est le cas de Mulhouse, Perpignan ou encore Nice. En raison des « comportements irresponsables » malgré les mesures de confinement, Christian Estrosi, le maire de Nice qui a lui-même était testé positif au Coronavirus a publié un arrêté municipal qui interdit les déplacements sur la commune entre 23 heures et 5 heures du matin jusqu’au 31 mars prochain. Les habitants qui ne respecteraient pas ce couvre-feu s’exposent désormais à une amende de 38 euros qui est ramenée à 11 euros dans le cas d’un paiement dans les deux jours. 

Si Paris n’a pas encore décidé d’instaurer ce principe, Colombes (Hauts-de-Seine) a elle aussi imposé une limitation des déplacements. Comme pour Nice, la ville a interdit les déplacements de 22 heures à 5 heures du matin. La municipalité a tenu à rappeler que les Colombiens qui travaillent de nuit ne sont pas concernés par cet arrêté. Une décision saluée par une majorité d’internautes.

Rejet par le Conseil d’Etat d’un couvre-feu national

Face au laxisme de nombreux Français, le gouvernement va-t-il resserrer la vis ? Des médecins ont demandé au Conseil d’Etat l’instauration d’un couvre-feu national. Une demande refusée par la haute juridiction administrative qui a tout de même demandé des clarifications sur les déplacements autorisés. 

De son côté, l’exécutif se prépare à prolonger le confinement. Selon des informations du Monde, le conseil scientifique devrait remettre son avis au Président Macron. Le texte de sa décision devrait être rendu public quelques heures après une présentation effectuée à Emmanuel Macron. 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES