Actualités santé

Confinement : un tiers de l'humanité est confiné

Publié par le , Mis à jour le 26/03/2020 à 11:32

Un tiers de l'humanité est en confinement

Pour lutter contre le Covid-19, près de 3 milliards de personnes sont désormais confinées à travers le monde. Récemment, le gouvernement indien a demandé à sa population de rester à la maison. Une demande qui concerne 1.3 milliard d’individus. En France, la situation pourrait durer jusqu’à la fin du mois d’avril. 

1.3 milliard d’Indiens confinés pour trois semaines

Le chiffre donne le tournis. Aujourd’hui, près de 3 milliards de personnes sont confinées dans le monde soit un tiers de l’humanité. Le chiffre a bondi après la décision du gouvernement indien de confiner l’ensemble de sa population pour une période de trois semaines. Ce sont donc 1.3 milliard de personnes qui ont été invitées à rester à la maison : « Si ces 21 jours ne sont pas respectés, le pays et votre famille reviendront 21 ans en arrière » a prévenu le gouvernement. 

En France, la période de confinement ira au-delà de deux semaines. En début de semaine, le conseil scientifique consulté par le gouvernement estime que le confinement doit durer « au moins six semaines ». Un conseil qui considère nécessaire « un durcissement du confinement » sans se prononcer sur les modalités. 

Interrogé sur ce laps de temps, Olivier Véran préfère parler « d’une estimation ». Cependant, le ministre de la santé a indiqué que le confinement ne pourra être levé que lorsque la courbe épidémique le permettra. Rappelons que 1331 morts ont été recensés dans le pays. 

Alors que les Français ont débuté une seconde semaine à la maison, l’exécutif a rappelé qu’il faudrait au moins trois semaines pour estimer son impact. 

Durcissement des mesures de confinement

En attendant, de nouvelles mesures ont été prises afin de durcir le confinement. Face à des comportements encore laxistes, Edouard Philippe a décidé de durcir le ton. Le gouvernement a notamment décidé de la fermeture des marchés ouverts. Seuls exceptions, les marchés des petits villages. La demande de dérogation doit être effectuée par le maire et approuvée par le préfet. 

Sur le sujet polémique de la sortie sportive, le Premier ministre a indiqué que cette séance ne doit pas excéder une heure et doit se faire dans un rayon de 1 km autour du domicile. Par ailleurs, il est désormais obligatoire de noter l’heure du départ sur l’attestation. 

Les déplacements pour « raison médicale » doivent s’effectuer via une convocation du médecin. Bien entendu, cette règle ne s’applique pas dans le cas d’une urgence. 

Les personnes qui ne respectent pas les règles risquent une amende de 135 euros. En cas de récidive dans les 15 jours, l’amende peut grimper à 1500 euros. Elle bondit à 3.700 euros et six mois de prison dans le cas de quatre violations dans les trois jours. 

Multiplication des couvre-feux dans les villes 

En parallèle des décisions du gouvernement, plusieurs municipalités ont décidé d’instaurer un couvre-feu. Si un couvre-feu national a été rejeté par le Conseil d’Etat, des villes comme Nice, Aubervilliers ou encore Mulhouse ont décidé de sauter le pas. 

La ville de Nice interdit les sorties nocturnes de 23 heures à 5 heures du matin. En cas de non-respect du couvre-feu, les habitants s’exposent à une amende de 38 euros. 

Même en confinement, il est important de se laver les mains régulièrement avec du savon ou un gel hydro-alcoolique, éternuer dans son coude et utiliser un mouchoir à usage unique. Si vous devez vous déplacer, n’oubliez pas votre attestation et surtout respectez les distances de sécurité. 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES