Actualités santé

Coronavirus : avec 3 morts et 191 cas, le gouvernement tente de rassurer

Publié par le , Mis à jour le 04/03/2020 à 10:10

Le coronavirus continue de se propager sur l'ensemble du territoire

« Le monde est en terre inconnue ». Cette phrase vient du patron de l’OMS. Le coronavirus continue de faire trembler la planète. En France, le gouvernement veut rassurer et insiste sur les gestes à adopter pour limiter la propagation du virus sur le territoire.

L'Oise reste le département le plus concerné par le coronavirus

3 morts, 191 cas détectés…C’est le bilan très provisoire du coronavirus en ce mardi 3 mars 2020. C’est 61 cas supplémentaires par rapport à la fin de la semaine dernière. Des chiffres qui propulsent la France dans le top 3 des pays européens qui sont le plus touchés par le virus après l’Allemagne (157 cas) et l’Italie (2.000 cas et 52 morts).

Aujourd’hui, l’Oise reste le département qui concentre le plus de malades dans l’Hexagone avec « 64 cas liés aux chaînes de transmission ». Afin de limiter la propagation du virus, le gouvernement a fait une série d’annonces. La fermeture des écoles, collèges et lycées dans les zones concernées a ainsi été décrétée. Les rassemblements de plus de 5 000 personnes en milieu fermé sont interdits. Le salon du livre qui devait avoir lieu du 20 au 23 mars a été annulé tout comme le semi-marathon de Paris.

L’objectif du gouvernement est de « ralentir pour empêcher, ou au moins retarder la libre circulation du virus sur le territoire qui marquerait l’arrivée dans la phase 3, c’est-à-dire l’épidémie proprement dite de coronavorus en France » a expliqué Edouard Philippe lors d’une visite au CHU de Bordeaux.

Dans une interview accordée à Jean-Jacques Bourdin sur BFM TV/RMC, Olivier Véran a annoncé un déblocage de 260 millions d’euros pour les hôpitaux français. L’occasion de rassurer la population et de rappeler que dans 80% les cas sont bénins : « Nous ne sommes pas en épidémie, nous faisons face à une menace épidémique qui se rapproche » avant de rajouter que « les décisions sont fondées sur le rationnel scientifique ».

Même si l’exécutif tente d’apaiser les esprits et que la grande distribution assure avoir des stocks nécessaires, de nombreux Français se ruent dans les magasins. Au Parisien, Jacques Creyssel, délégué général de la Fédération du commerce et de la grande distribution indique « une envolée des ventes de certains produits, samedi, de l’ordre de 30% pour le riz, les pâtes et l’huile ».

Que veut dire  « le stade 2 » ?

Après des semaines en « stade 1 », la France vient de franchir une nouvelle étape avec le « stade 2 ». Une étape qui consiste à « freiner la propagation du virus sur le territoire ». Toutes les personnes contaminées par le coronavirus sont confinées chez elles pour une période de 14 jours. Dans les cas les plus graves, elles sont prises en charge à l’hôpital. 

Le gouvernement et les autorités de santé insistent sur les gestes à adopter pour limiter la propagation :

  • Evitez les poignées de mains tout comme la bise
  • Se laver les mains entre 20 et 30 secondes une fois par heure et/ou utilisez du gel hydroalcoolique
  • Se couvrir la bouche en cas de toux
  • Eternuez dans son coude
  • Jeter tout de suite son mouchoir à usage unique
  • Protegez les plus fragiles (notamment les personnes âgées et/ou les personnes avec des pathologies).
  • Evitez de les visiter en cas de symptômes.

L’OMS estime que « le monde est en terre inconnue (…) Jamais auparavant n’avions-nous vu un pathogène respiratoire capable de transmission communautaire, mais qui peut aussi être endigué si l’on prend les bonnes mesures » explique Tedros Adhanom Ghebreyesus, patron de l’Organisation mondiale de la santé.

Aujourd’hui, le coronavirus est responsable de 3 083 décès dans le monde et 90 151 cas dans 73 pays.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES