Actualités santé

Coronavirus : le bilan s'alourdit en Chine, un nouveau cas en France

Publié par le , Mis à jour le 31/01/2020 à 11:00

L'épidémie du Coronavirus s'étend au délà des frontières chinoises

L’épidémie du Coronavirus s’accélère à travers le monde. Rien qu’en Chine, plus de 10 000 cas et 230 morts ont été répertoriés. En France, six personnes sont toujours hospitalisés. A Paris, le Nouvel An Chinois est annulé.

« Le monde entier doit être en alerte »

Plus de 10 000 cas et 213 morts. C’est le bilan très provisoire du Coronavirus, apparu sur un marché de la ville de Wuhan en Chine en décembre 2019. En France, 6 malades ont été recensés par les autorités sanitaires.

En fin de semaine, Agnès Buzyn, la ministre de la santé a confirmé la présence d’un sixième malade sur le territoire. Parmi eux se trouve, la fille du Chinois de 80 ans hospitalisé un peu plus tôt à Paris. Un patient fragile qui se trouve actuellement en réanimation. Le vieux monsieur est arrivé en France le 23 janvier dernier et a consulté les urgences de l’hôpital européen Georges Pompidou 48 heures plus tard.  

Face à une épidémie qui prend de plus en plus d’ampleur, une réunion de crise a été programmée à l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Quelques jours plus tôt, l’organisation corrige son évaluation de la menace qui passe au stade « d’élevé » à l’international. Elle estime que « le monde entier doit être en alerte, le monde entier doit agir ». L'OMS qualifie d'ailleurs « l'épidémie d'urgence de santé publique de portée internationale ».

Signe d’un durcissement, les compagnies aériennes telles que British Airways ou encore Lufthansa ont décidé de suspendre tous les cols vers la Chine. De son côté, Air France a décidé, elle aussi, de prendre la même décison en stoppant l'ensemble de ses vols jusqu'au 9 février prochain.

De son côté, la Russie a annoncé la fermeture de ses frontières avec la Chine. Au total, ce sont 4 250 km qui sont concernés. Par ailleurs, le gouvernement a décidé de réduire la délivrance des visas aux Chinois.  

Début du rapatriement des Français de Chine

Dans le même temps, le gouvernement s’organise pour rapatrier les ressortissants Français depuis la Chine. Un rapatriement qui s’annonce très complexe. Comme l’explique RTL, certains Français ont beaucoup de mal à se rendre à l’aéroport. Deux vols sont programmés. Le premier concerne les personnes qui ne présentent pas de symptômes. Le second a pour mission de ramener la population qui peut potentiellement être porteur du virus.

Les voyageurs du 1er vol seront isolés durant 14 jours (temps d’incubation de la maladie). Les autres seront automatiquement hospitalisés.

En parallèle, Paris a décidé d’annuler le Nouvel an Chinois : « Nous reportons pour risque sanitaire et pour risque de psychose (…) Il y a trop d’inquiétudes et de stigmatisation à l’égard de notre communauté » explique à l’AFP Sacha Lin-Jung, responsable de l’Association Chinois résident en France qui organise habituellement ce grand défilé.

Avec l’apparition du Coronavirus, le racisme antiasiatique augmente en France. De nombreux Chinois témoignent sur les réseaux sociaux des regards ou des remarques de certains Français. Un malaise qui a incité une jeune femme a lancé le hashtag « Je ne suis pas un virus ».

Pour éviter la psychose, le gouvernement a lancé un site d’information. Un site qui a pour mission d’informer la population sur l’évolution de l’épidémie ou encore les recommandations à suivre. Parmi ces conseils, le ministère de la santé invite les patients à contacter le Samu et à ne surtout pas se rendre aux urgences en cas de fièvre, toux ou difficultés respiratoires. 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES