Actualités santé

Danger : les blouses des médecins nuisent à votre santé

Publié par le , Mis à jour le 12/09/2011 à 15:12
1 réaction Note
Une étude parue dans l’American Journal of Infection Control montre que 60% des blouses des médecins et 65% des blouses des infirmières porteraient des agents pathogènes qui pourraient être mortels pour l’homme.

Explications.

Des blouses pleines de bactéries


L’étude a été menée par une équipe de chercheurs israéliens du centre médical Shaare Zedek à Jérusalem. Comment ont-ils procédé ? Ils ont tout simplement récupéré plus de 200 blouses utilisées par des médecins et infirmières du centre médical, et ont procédé à des relevés sur celles-ci.

Les relevés ont été opérés au niveau de la ceinture abdominale, des manches et des poches. Les résultats sont unanimes : 60% des blouses appartenant aux médecins, et 65% de celles appartenant aux infirmières sont porteuses d’agents pathogènes.

Quels risques pour les patients ?


Peu de risques pour les patients. Une analyse poussée des vêtements que nous portons tous les jours donnerait certainement des résultats équivalents.

Cependant, sur 27 blouses au total (21 d’infirmières et 6 de médecins), des staphylocoques dorés ont été découverts. Cette découverte est plus problématique, sachant que ces bactéries, qui sont la plaie des hôpitaux, sont résistantes aux antibiotiques et peuvent provoquer des infections sévères allant jusqu’à la mort du patient (spécialement dans un cas de défenses immunitaires affaiblies).

Comment limiter les risques ?


Comme précisé précédemment, nos propres vêtements sont également de véritables nids à bactéries. Le « bactérie zéro » n’existe pas, sachant que nous vivons ensemble en symbiose, en équilibre. 

Les médecins et infirmières de ce centre-test affirment pourtant changer de blouse au moins une fois par jour, et considèrent même que l’hygiène de leurs uniformes de travail est entre passable et excellent.

Le seul moyen pour limiter la propagation de ces bactéries est tout simplement de garder une hygiène des mains irréprochable, celles-ci étant le vecteur de transfert des bactéries d’un milieu à un autre.

L’avis de Mutuelle-land : pas de panique avec les résultats de cette étude, des bactéries, il y en a partout. Le danger réside dans la présence de souches résistantes, qui touchent 4% des français hospitalisés par an, causant 4000 décès. Il faut alors compter sur une hygiène impeccable des médecins et infirmières pour limiter la propagation.
 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
1 RÉACTION
els médecins et infirmieres doivent faire attention!!

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES