Actualités santé

Découvrez le 4e Plan Autisme du gouvernement

Publié par le

Les enfants autistes doivent être diagnostiqués le plus tôt possible

Ce nouveau plan à destination des personnes autistes coûtera 344 millions d'euros sur 5 ans. Le 6 avril dernier, le Premier ministre Edouard Philippe a présenté les principales mesures portant notamment sur le diagnostic précoce et la scolarisation des personnes autistes afin d’offrir aux enfants et adultes atteinte « la vie la plus normale possible ».

Stratégie contre l’autisme

Après 9 mois d’étude en collaboration avec les professionnels du secteur, le gouvernement est parvenu à créer le 4e plan autisme, une stratégie nationale pour la période 2018/2022 afin d’apporter un soutien et une prise en charge précoce des 1 % de la population (environ 700 000 personnes) souffrant des troubles du spectre de l’autisme (TSA). 600 000 adultes seraient atteints mais seulement 75 000 diagnostiqués.

Si le plan comprend une centaine de dispositions pour accompagner les personnes autistes, les deux principales actions qui seront menées concernent le diagnostic et intervention précoces ainsi que l’accompagnement vers l’école et dans l’emploi.

Diagnostiquer l’autisme de manière précoce

Aujourd’hui, le diagnostic de l’autisme se fait « trop tard », c’est-à-dire que 45 % des diagnostics concernent les enfants et les ados âgés de 6 à 16 ans. Un diagnostic précoce permettrait de limiter les écarts de développement.

Ce diagnostic pratiqué par des thérapeutes (psychomotriciens, neuropsychologue, etc.) sera pris en charge par l’Assurance Maladie. Il sera obligatoire entre 9 et 24 mois, et les médecins devront vérifier le minimum afin de détecter d’éventuels premier signes.

Intégration sociale : la scolarisation et l’emploi

Le gouvernement souhaite ensuite favoriser l’intégration sociale des personnes souffrant de l’autisme. Pour les enfants, ce sera par la scolarisation et pour les adultes via l’emploi.

Au programme, le gouvernement prévoit l’ouverture de classe spécialisées aussi bien pour la primaire que pour le collège et le lycée, dans lesquelles l’accompagnement des enseignants sera renforcé.

Du côté des adultes atteints d’autisme, le gouvernement souhaite les accompagner vers l’emploi, leur faciliter leur insertion professionnelle.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES