Actualités santé

l'assurance maladie, toujours en deficit

Publié par le

L’Etat et l’Assurance Maladie co-pilotent depuis un certain temps la production des politiques de santé en France. Le résultat de cette collaboration n’a pas toujours été rose et à en juger par la situation actuelle, le retour à l’équilibre prôné pour 2017 n’aura pas lieu si le déficit de l’Assurance maladie perdure.

Des voies s’élèvent

Selon certains observateurs, parler des politiques de santé actuelles en France revient à remettre en cause un système fragilisé à cause des nombres considérables des régimes de l’Assurance Maladie. Pourtant ce système, jugé comme créé après « rafistolages », co-pilote avec l’Etat dans le cadre de l’instauration d’une bonne production des politiques de santé. Résultat : on constate que de plus en plus de failles apparaissent au niveau de la politique publique. De plus, le manque de concertation entre l’Assurance Maladie et les complémentaires santé commence aussi à se faire sentir dans certains domaines.  Le système de santé en France a été donc mis à mal à cause de ces nombreuses incohérences. Pour remédier à la situation et surtout mettre un terme au déficit interminable dont est victime l’Assurance Maladie, le Cercle Santé Innovation (CSI) relance le débat sur la nécessité d’une étude plus affinée sur le financement de l’Assurance maladie. Pour Jean de Kervasdoué, il serait plus profitable de regrouper les différents régimes de l’Assurance Maladie au sein d’une agence d’Etat. La création d’une Assurance Maladie universelle permettra donc de guérir le système de santé en France, un projet qui va hanter les pensées de Frédéric Van Roekeghem, président de la CNAMTS.

Les frais de soins en France s’élèvent aussi

Le financement de l’Assurance Maladie est jugé comme inflationniste presque pour tous les soins. D’un côté, il y a certains professionnels de santé mal rémunérés à cause de ce système négligé, de l’autre côté, il y a les patients victimes d’un surcoût des frais de santé. Certains Français préfèrent même actuellement renoncer aux soins faute de moyens financiers. Mais en attente que l’ordre revient dans ce système perturbé, les Français espérant un remboursement bénéfique peuvent toujours compter sur leur bonne mutuelle. Et la plupart d’entre elles se plaisent à afficher le juste équilibre entre garanties/cotisations à travers leurs offres pour satisfaire leurs adhérents. 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES