Actualités santé

France : des économies en matière de santé est-ce encore possible? - Mutuelle-land.com

Publié par le

Le Président François Hollande ne cesse d’insister sur les dépenses en matière de santé. Il cherche ainsi à étudier principalement le cas d’une des branches de la Sécurité sociale.

Objectif : réduire 50 milliards d'euros des dépenses publiques

L’Etat projette en effet de minimiser les dépenses d’une somme de 50 milliards d'euros. Même si le Président François Hollande met toujours l’accent sur les dépenses publiques, il remet toutefois en question la participation de l’Assurance maladie. En effet, cette dernière rétribue 180 milliards d'euros annuellement pour le remboursement des soins. Certes, l’Etat vise à diminuer au maximum les dépenses mais ce n’est pas pour autant qu’il envisage le déremboursement. La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a même soutenu avec un « cap clair : pas de déremboursements, pas de franchise, pas de charges nouvelles ». Selon elle, il s’agirait d’une politique structurante. L’Etat cherche donc tant bien que mal à réduire de façon considérable les dépenses de santé puisque le déficit pourrait atteindre les 4 milliards d’euros en 2017. La meilleure perspective serait « mieux soigner tout en dépensant moins »

Un minimum de dépenses contre des soins de qualité

Il est nécessaire de rappeler qu’en 2013, l’Etat prévoyait déjà de réduire les déficits en proposant des perspectives pour économiser sur les retraites et la famille. Ce déficit n’est pas le seul point qui caractérise la Sécurité sociale actuellement. En effet, selon la ministre de la Santé, cette dernière a fait de grand progrès surtout en minimisant les risques de cancer. Même dans l’impasse, la Sécurité sociale reste une alliée pour les foyers français en matière de santé. Si pour l’Etat « mieux soigner tout en dépensant moins » est synonyme de développement des médicaments génériques, recours à un médecin de proximité et l’extension de la chirurgie ambulatoire ; pour les foyers français plutôt un minimum de cotisations avec de très bonnes garanties.

Seule la souscription d’une bonne mutuelle pourrait donc satisfaire les Français, un contrat qui pourrait prendre en charge les dépassements d’honoraires. 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES