Actualités santé

Des femmes enceintes payées pour arrêter de fumer

Publié par le , Mis à jour le 03/02/2020 à 18:13

Le femmes enceintes fumeuses doivent être mieux informées

Des chercheurs ont suivi environ 500 femmes enceintes et fumeuses dans plusieurs villes de France. Objectif : savoir si récompenser une future maman peut la motiver à stopper la cigarette. Alors faut-il payer les femmes enceintes ?

28% des Bretonnes continuent de fumer pendant leur grossesse

Une expérience inédite a été menée dans une dizaine de villes de France dont Brest, Pau, Paris ou encore Nantes. Ce sont environ 500 femmes enceintes et fumeuses qui ont participé à cette étude lancée en 2016. Les chercheurs ont tenté  de savoir si récompenser financièrement une femme enceinte peut la motiver à arrêter la cigarette.

Dans les colonnes de 20 Minutes, Martine Breyon, sage-femme au CHU de Brest dévoile les dessous de cette grande enquête : « Au départ, c’était très mal perçu par le corps médical, ça dérangeait (…) A chaque consultation, la patiente se voyait remettre un bon cadeau de 20 euros si elle n’avait pas replongé. Pour vérifier l’abstinence, des mesures de taux de monoxyde de carbone dans les poumons étaient effectuées ».

Pour le moment, impossible de savoir combien de futures mamans ont réussi à arrêter le tabac avec cette méthode. Les résultats de l’étude ne seront pas connus avant le printemps 2020. La sage-femme interrogée par le quotidien révèle tout de même que certaines patientes ont réussi à décrocher grâce à cette experimentation. Faut-il conclure qu’il faut payer les femmes enceintes pour les inciter à arrêter la clope ?

Si la méthode fait débat au sein des professionnels de santé Français, tous s’accordent sur le fait qu’il faut informer les femmes des risques et des aides à leur disposition. D’après les chiffres, 16% des femmes continuent la cigarette pendant une grossesse. Un taux qui bondi à 28% pour les Bretonnes.

Même si les mamans ont bien conscience des risques pour leur santé et celle de leur bébé, l’arrêt de la cigarette n’est pas aussi simple : « Le tabac est l’une des drogues les plus addictives (…). Des femmes nous disent que c’est leur moment de pause. Elles ne peuvent pas arrêter comme ça, d’un coup » explique dans les colonnes de 20 Minutes Françoise Gaudel.

Les risques pour la santé de la mère et de l’enfant

Avant même de tomber enceinte, arrêter la cigarette peut avoir une incidence sur la fertilité d’une femme. En effet, résister à la tentation c’est augmenter ses chances de 50% d’être enceinte.
Pour celles qui n’ont pas réussi à arrêter, sachez que :

  • Le risque de grossesse extra-utérine, d’accouchement prématuré est plus important
  • Le pourcentage de fausses couches est multiplié par deux ans
  • Fumer durant la grossesse nuit à la croissance du fœtus
  • Fumer entraîne une mauvaise oxygénation du fœtus

On entend assez régulièrement qu’il vaut mieux qu’une femme enceinte fume une ou deux cigarettes par jour plutôt que stresser durant 9 mois. Une énorme erreur selon les médecins.

A noter qu’après la naissance, la fumée peut augmenter les risques de bronchites, d’asthme ou d’otites. Pour les femmes qui souhaitent arrêter la cigarette.

La meilleure solution est donc d’arrêter de fumer. Pour les femmes qui souhaitent décrocher avant de tomber enceinte, la Sécurité sociale accompagne les fumeuses durant cet arrêt du tabac.Avec une prescription, elle rembourse à hauteur de 65% les patchs et autres substituts nicotiniques.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES