Désignation d'un médecin traitant pour les enfants : quelles retombées ?

Un site de la société
Mon espace personnel :
surAssurland
Actualité de la santé à la une
Toutes les actualités de la santé
Actualités santé  /  Désignation d'un médecin traitant pour les enfants : quelles retombées ?

Désignation d'un médecin traitant pour les enfants : quelles retombées ?

la désignation d?un médecin traitant pour enfants

Parmi les dispositions incluses dans le projet de loi santé dévoilé le 8 octobre 2014 par Marisol Touraine, ministre de la Santé, on retrouve la désignation d’un médecin traitant qui serait l’interlocuteur privilégié pour la santé des enfants. L’objectif serait d’améliorer le suivi des plus jeunes, âgés entre 0 et 16 ans. De leur côté, les praticiens se montrent sceptiques…

Un médecin traitant pour le suivi de la santé d’un enfant

Telle est la mesure préconisée par le nouveau projet de loi santé. Cette disposition permettrait de mettre en valeur le rôle du médecin traitant dans le suivi de la santé des plus jeunes. En même temps, le dépistage de différents troubles pouvant les affecter et avoir des répercussions notables sur leur vie comme l’obésité ou encore les problèmes d’apprentissage.

Chez les adolescents, l’intervention de ce praticien permet de détecter les comportements addictifs. De son côté, le syndicat MG-France, qui a initié ce projet, souligne l’importance de bien connaître l’environnement familial et social des petits patients. Dans tous les cas, il faut souligner qu’un peu plus de 40 % des soins des enfants âgés de 0 à 16 ans sont actuellement pris en charge par un généraliste. Le pédiatre en effectue seulement 15 %.

Les retombées

Aujourd’hui, les généralistes prédominent pour ce qui est de la santé des enfants. Ceci est notamment dû au moindre nombre de pédiatres et des écarts importants en ce qui concerne l’effectif des pédiatres en fonction des régions. Quoi qu’il en soit la Société Française de Pédiatrie (SFP) estime que cette disposition ne va pas aider à résoudre le « défaut d’organisation » actuel. Toujours selon la SFP, l’instauration du « médecin traitant pour enfant » ne ferait que prolonger le manque de coordination qui est déploré entre les pédiatres et les généralistes.

Pas de pénalités

Il faut souligner qu’aucune pénalité en termes de remboursement n’est encourue si les parents prennent la décision de consulter un pédiatre sans passer par le médecin traitant. Mais même s’il ne s’agit pas d’un système obligatoire, cette disposition pourrait coûter cher à la Sécurité Sociale : de l’ordre de 65 millions d’euros. En définitive, les pédiatres soumettent une autre mesure, en l’occurrence la mise en place de rendez-vous clés en fonction de l’âge et du développement de l’enfant. Cela impliquerait un plan national global… Affaire à suivre.

Cet article vous a plu ? N'hésitez pas à cliquer !
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

Vous souhaitez recevoir en direct les dernières actualités de la santé et des mutuelles ?
Recommandez ce site :
Dossiers mutuelles
Définition d'une mutuelle
La mutuelle santé prend en charge tout ou partie de vos dépenses santé non couvertes par votre régime obligatoire.
Pourquoi souscrire une mutuelle ?
La Sécurité Sociale ne prenant pas toutes les dépenses à sa charge, une mutuelle santé comblera alors la différence.
Résiliation suite à une augmentation de votre prime
Suite à une augmentation de votre prime, vous désirez résilier votre contrat de mutuelle santé. La résiliation en cas d'augmentation du montant de la prime doit être prévue dans le contrat.
Les avis les plus récents publiés sur opinion-assurances.fr
NOTE
1

5
Ecrit par Loreline_GL404 :
Un seul conseil: ne jamais souscrire de contrat SOGECAP. Mutuelle ne rembourse jamais(...) Lire la suite >
NOTE
4

5
Ecrit par A5 :
Bonjour, Contrairement aux précédents commentaires, je n'ai jamais eu de problème(...) Lire la suite >