Actualités santé

Deux dirigeants de la société PIP arrêtés puis sous contrôle judiciaire

Publié par le
L’ex dirigeant de PIP, Jean-Claude Mas a été arrêté à son domicile situé dans le Var, tout comme l’un des dirigeants principaux de la société Poly Implant Prothèse, Claude Couty. L’audition du principal inquiété âgé de 72 ans a toutefois été interrompue en raison de sa santé fragile.

Jean-Claude Mas en garde à vue


Après plusieurs semaines de Unes dans les médias, l’homme aux milliers de plaintes, Jean-Claude Mas a été arrêté et mis en garde à vue le jeudi 26 janvier dernier.

Cette arrestation s’est réalisée dans le cadre de l’information judiciaire ouverte depuis décembre pour « homicide et blessures involontaires ».

Un autre dirigeant, Claude Couty qui occupait le poste de directeur général de PIP, a également été arrêté à son domicile au même moment. Des perquisitions ont été réalisées chez lui.

Couty ne prend pas ses responsabilités


Les aveux de Mas prouvent que le dirigeant a volontairement caché aux autorités sanitaires la mauvaise qualité des prothèses mammaires faites maison.  Si l’ex-patron est au cœur de ce scandale, il n’est pas le seul.

Un autre dirigeant de la société, Claude Couty, arrêté pour les mêmes raisons que Mas ne semble pas assumer les faits qu’on lui reproche. Il rejette toute la responsabilité sur Mas. Pourtant, Couty était au courant de la fraude puisqu’il affirme son impuissance face à Jean-Claude Mas qui « décidait de tout ». Responsable mais pas coupable ?

Les deux ex-dirigeants ont enfin été relâchés sous caution et placés sous contrôle judiciaire après avoir été entendus.

Le conseil de Mutuelle-land : pour suivre toute l’actualité de PIP sur Mutuelle-land.com, suivez le lien !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES