Actualités santé

Cigarette électronique : danger ou pas danger ?

Publié par le , Mis à jour le 12/11/2012 à 10:51

Hausse du prix du tabac, volonté de se défaire du tabagisme, la cigarette électronique est une bénédiction pour certains fumeurs. L’on parle même d’un gros succès pour l'e-cigarette en France. Si ce produit se présente comme une aide au sevrage tabagique, certains se demandent si sa consommation est réellement sans risque.

Cigarette électronique : le pour

Déjà adoptée par de nombreux fumeurs à travers le monde, l’e-cigarette a le mérite de diminuer les risques encourus par un « vrai » fumeur qui inhale directement de la nicotine et autres produits cancérigènes qui composent les cigarettes.

Autre point positif, vapoter une e-cigarette permet de reproduire le geste mécanique du fumeur : la cigarette portée à la bouche ! Cette reproduction permet au fumeur de mieux appréhender son sevrage. C’est ainsi que ce petit tube en plastique rencontre un vif succès.

Cependant, il convient de savoir qu’il existe deux types de cigarettes électroniques :

  • Le modèle contenant au moins 10 mg de nicotine. Cette e-cigarette est un véritable médicament, un substitut nicotinique et doit être marqué du logo CE, gage de qualité et de contrôle par les autorités de santé européennes.
  • Le modèle contenant moins de 10 mg de nicotine, n’est pas un médicament et ne se trouve pas en pharmacie.

Risques ou pas de risque ?

Si l’on considère les dangers connus et reconnus de la cigarette traditionnelle, l’e-cigarette semble moins dangereuse pour la santé. Certains n’hésitent pas à parler de danger potentiel lié à la consommation de ce produit relativement nouveau sur le marché. Pourtant, l’on manque de recul pour affirmer de manière sûre que l’e-cigarette est dangereuse pour la santé.

En tout cas une chose est sûre : l’e-cigarette contient des produits tels que du propylène glycol, plusieurs solvants et de la nicotine. Un dernier composant qui provoque (à une certaine dose) une sensation de dépendance. Mais elles ne contiennent pas de goudron et de tabac, ce qui les rend en ce sens (et jusqu'à preuve du contraire) moins nocives qu’une vraie cigarette.

Le conseil de Mutuelle-land : pour ceux qui souhaitent arrêter de fumer, ils peuvent se faire aider par des professionnels du sevrage tabagique. Ces séances sont parfois prises en charge par les mutuelles.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES