Actualités santé

Endométriose : le gouvernement lance un plan d'action

Publié par le
59 vues 1 réaction Note

Le gouvernement lance un plan d'action pour aider et informer sur l'endométriose

Agnès Buzyn, ministre de la santé annonce de nouvelles mesures pour mieux soigner les femmes et informer le public sur l’endométriose, maladie qui touche une femme sur 10 en âge de procréer.  

Améliorer les soins et lutter contre la méconnaissance de la maladie

Le gouvernement compte venir en aide aux femmes atteintes d’endométriose. Agnès Buzyn annonce des mesures pour améliorer la prise en charge de cette maladie qui touche une femme sur 10 en âge de procréer. Des mesures qui visent à améliorer les soins prodiguées aux femmes et lutter contre la méconnaissance de la maladie chez le grand public et le personnel de santé. Le plan va s’articuler sur trois axes :

  • Une détection précoce de l’endométriose chez les jeunes filles. Agnès Buzyn souhaite que des signes de la maladie soient recherchées lors des nouvelles consultations obligatoires pour les jeunes filles de 11 à 13 ans et de 15 à 16 ans.
  • Accompagner les femmes atteintes d’endométriose. Pour cela, « une filière endométriose » devra être mise en place dans chaque région. Les professionnels de santé ainsi que les associations de patientes composeront ces filières. 
  • Informer le public. Une campagne nationale d’information sera menée. Des interventions dans les écoles seront aussi programmées. Par ailleurs, la ministre de la santé souhaite que la communication auprès des chercheurs, des professionnels de santé et du grand public soit intensifiée.

L’endométriose est diagnostiquée par hasard

Sur ce dernier point, le Collège national des gynécologues obstétriciens a demandé l’ouverture d’une trentaine de centres d’experts. Aujourd’hui, l’endométriose qui est encore diagnostiquée par hasard n’est pas inscrite au programme de médecine.  Une maladie qui provoque de nombreux symptômes à la femme :

  • Des règles douloureuses et saignements
  • Une infertilité
  • Des troubles digestifs
  • Des troubles urinaires
  • Une fatigue chronique
  • Une dysparareunie (douleur lors des rapports sexuels)
  • Des Douleurs pelviennes et lombaires
 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
1 RÉACTION
C’est bien ! Le gouvernement lance un plan d’ action sur cette maladie l’endométriose . Et ceux qui sont atteint de troubles de la personnalité à un niveau élevé selon les jours ! Cela ne se voit pas mais la souffrance est là au quotidien . Qui nous aides financièrement les consultations de psychologues ou les séances EMDR vu qu ‘ il n’y a plus que ça qui soulage cette douleur qui est encrés depuis L’Enfance , je n’ai rien demandé ? Seuleument je dois vivre avec Cette Souffrance Mentale au quotidien ! J’ ai fait le choix de ne plus prendre des médicaments et mon docteur généraliste et ma pyschiatre savent qu’ il y a que les séances de pyschologue + MDR qui me calme ...... . L’etat ferme les yeux sur certain sujet et cela est injuste et prouve que nous somme pas Tous égaux face à la DOULEUR . Merci d’avoir lu et merci de me répondre

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES