Actualités santé

Etats-Unis : en Alabama, avorter est désormais un crime

Publié par le , Mis à jour le 17/05/2019 à 10:42

Quasiment aucune tolérance n'est tolérée sur l'avortement

L’Alabama aux États-Unis vient d’adopter une loi anti-IVG la plus restrictive du pays. Une loi qui prévoit des peines de prison de 10 à 99 ans pour les médecins qui pratiquent l'avortement. Plus de tolérance en cas de viol ou d’inceste.

Des peines de prison de 10 à 99 ans

25 voix contre 6. Les sénateurs de l’Etat de l’Alabama viennent de voter la loi anti-IVG la plus répressive des Etats-Unis. Désormais, les médecins qui pratiquent un avortement seront passibles de peines de prison allant de 10 à 99 ans. Il n’y aura aucune tolérance en cas de viol ou d’inceste. Seules exceptions : si la mère est dans une situation d’urgence vitale ou qu’une anomalie létale est détectée sur le fœtus.

Un véritable retour dans le passé pour les associations qui ont décidé de porter l’affaire en justice. Mais dans les faits, cette nouvelle loi pourrait entrer en vigueur dans six mois au grand dam des sénateurs de l’opposition : « Vous dites à ma fille : tu ne comptes pas dans l'Etat de l'Alabama... Les hommes peuvent te violer et tu auras ce bébé si tu tombes enceinte » raconte Bobby Singleton, sénateur démocrate.

Le vote de la loi est d’autant plus incompréhensible pour les partisans de l’IVG que le taux d’avortement est en baisse aux Etats-Unis. Selon les chiffres relayés par le Monde, le nombre d’avortements a chuté de 24% entre 2006 et 2015. La diminution est de 26% chez les femmes de 15 à 44 ans et de 41% chez les adolescentes.

L’Alabama n’est pas un cas isolé aux Etats-Unis

L’Alabama n’est pas le seul Etat à bannir les avortements. En Géorgie, une loi interdit désormais à une femme de se faire avorter dès le moment  les battements du cœur du fœtus sont détectés. Idem pour le Kentucky et le Mississippi.

Rappelons qu’en France, l’IVG médicamenteuse est possible jusqu’à la fin de la 5ème semaine de grossesse. Si l’intervention est effectuée dans un établissement de santé, le délai peut s’allonger de deux semaines supplémentaires.

L’avortement par aspiration peut s’effectuer jusqu’à la fin de la 12ème semaine de grossesse. Dans le cas d’une grossesse d’une mineure, un entretien psycho-social est obligatoire. Un entretien qu’il est possible de demander même si vous êtes majeure.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES