Actualités santé

Fichage à la Sécu : un cas à part

Publié par le
Des agents de la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) de Haute-Garonne ont récemment découvert que trois cadres tenaient régulièrement à jour des fiches de surveillance confidentielles, répertoriant leurs faits et gestes. Le dirigeant de la CPAM en cause s’exprime.

Du fichage au flicage, il n’y a qu’un pas 


Une vingtaine d’agents de la CPAM de Haute-Garonne ont été victimes d’un flicage régulier par leurs supérieurs apprend-t-on dans les colonnes du journal La Dépêche.

De leurs moindres comportements jusqu’aux conversations tenues en passant par le relevé du temps de pause, les agents de la CPAM de Haute-Garonne ont découverts avec stupeur que trois cadres les surveillaient régulièrement, parfois depuis quelques années. 

La CPAM s’exprime sur les faits


Refusant dans un premier temps tout commentaire, le directeur général de la CPAM, Philippe Claussin a finalement pris la parole pour expliquer les faits.

La direction déclare n’avoir jamais été informée de cette initiative unique en son genre au sein de la CPAM. Il s’agirait d’ « un fait ancien qui a été géré en interne », explique-t-il et qui a depuis été stoppé. 

Si Philippe Claussin assure que la plupart des observations relevées concerne des faits positifs, il estime cette « pratique inacceptable dans la mesure où cela avait été fait sans avoir avisé la hiérarchie ou les employés concernés ».

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES