Actualités santé

Le générique du paracétamol : la solution économique ?

Publié par le

L’Agence de Sécurité du Médicament (ANSM) a récemment indiqué qu’une étude sur la recherche d’une substitution systématique du paracétamol est en cours. Grâce à cette mesure, le système de santé français pourrait réaliser quelques millions d’euros d’économies.

Une bonne nouvelle pour le système de santé français

L’ajout du paracétamol, une des molécules parmi les plus vendues dans l’Hexagone, sur le répertoire des génériques serait annoncé pour le courant du 2014. L’annonce faite par l’ANSM sur l’étude d’une substitution du paracétamol semble rejoindre donc la plaidoirie faite par la Mutualité Française vers la fin d’octobre dernier. Dorénavant avec l’arrivée de ces génériques, les officines pourront donc délivrer un médicament générique au patient présentant une ordonnance où il est préscrit « paracétamol » par le médecin. Bien évidemment, cette substitution ne pourra être faite lorsqu’il y a mention « non substituable » sur l’ordonnance. Il est important également de souligner qu’en cas de refus de se faire délivrer des génériques, le patient devrait lui-même avancer la part remboursée par la Sécu dans le cadre du dispositif « tiers-payant contre générique ». À retenir que depuis quelques temps, la Mutualité Française s’est donnée à fond pour lancer de nombreuses campagnes pour soutenir la nécessité de génériquer le paracétamol. Le système de santé français aurait pu réaliser quelques 961 millions si l’accepation des médicaments génériques avait été complète en 2012 selon encore cet organisme.

Rappel sur le tiers-payant

Le tiers-payant est sans nul doute l’invention la plus intéressante parmi les dispositifs dont peuvent jouir les adhérents auprès des mutuelles adoptant cette pratique. C’est pourquoi côté remboursement, il faut avouer que la concrétisation de cette solution va remettre en question le dispositif du « Tiers-payant contre générique ». À noter également que désormais les patients contre la délivrance en pharmacie des génériques devront donc eux-mêmes avancer la part prise en charge par la Sécu. Quoi qu’il en soit, il faut rappeler que souscrire une mutuelle tiers-payant est actuellement très bénéfique dans la mesure où l’adhérent ne  désire pas avancer des frais pour les achats de médicaments en pharmacie. Pour trouver une telle mutuelle, se faire aider par un comparateur de mutuelle santé sera la meilleure solution.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES