Actualités santé

Hopital : ces écarts de tarifs parfois choquants

Publié par le

Une étude publiée par 60 millions de consommateurs a mis en lumière des différences tarifaires appliquées par les hôpitaux publics. En effet, les tarifs peuvent varier de 360 à 2 230 € par jour. Les patients ne disposant pas de bonne complémentaire santé paient l’hospitalisation très chère.

Souscrire une complémentaire santé

Les personnes bénéficiant d’une bonne complémentaire santé paient en moyenne 26 € par jour en cas d’hospitalisation contre en moyenne 500 € si elles ne disposent pas de cette prise en charge selon les données de l’Observatoire citoyen des restes à charge. Pour rappel, la complémentaire santé intervient pour combler les frais non pris en charge par la Sécu, le ticket modérateur sert de base de remboursement, or celui-ci varie d’un hôpital à un autre et est établi de manière incompréhensible.

Les différences de tarifs sont plus importantes auprès des hôpitaux publics. Les tarifs appliqués par ces établissements sont fixés par l’Agence régionale de Santé et sur la proposition du directeur de l’établissement de santé. L’Observatoire citoyen des restes à charges demande donc à l’Etat de mettre en place des mesures pour limiter ces différences de tarifs dans le but de rendre l’accès aux soins plus facile pour tous les consommateurs !

Réponse de la FHF aux résultats de l’étude de l’Observatoire

La Fédération Hospitalière de France a tenu à s’expliquer et a avoué dans un communiqué rapporté par le site 20 minutes être consciente « d’un système choquant ». Selon la Fédération la différence de tarif s’explique par la tarification à l’activité introduite en 2004. Depuis cette année, les tarifs n’englobent plus la totalité du budget de l’hôpital public ni les missions d’intérêt général.

Ces frais sont donc endossés par l’hôpital qui n’a d’autre choix que de les répercuter sur les tarifs journaliers. La situation pourrait être tout autre si l’Etat décidait de compenser le manque à gagner mais à cette date rien n’a encore été entrepris. Gérard Vincent délégué général de la FHF confie aux 20 minutes, que les « hôpitaux ont chargé un peu la barque au détriment des patients. »

Vue les différences de tarifs, les patients auront intérêts à être vigilent avant de choisir leur hôpital. Il faut prendre le temps de comparer les tarifs pour mieux maitriser le budget.

En savoir plus sur la prise en charge d’un séjour à l’hôpital

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES