Actualités santé

Santé : vers un nouvel étiquetage nutritionnel des produits

Publié par le , Mis à jour le 22/08/2014 à 15:15

Dans le dessein de permettre aux consommateurs de choisir les produits alimentaires en toute connaissance de cause, un nouveau système d’étiquetage devrait bientôt être mis en place. Ces derniers connaîtront alors plus précisément le contenu des produits qu’ils vont consommer. Toutefois, certaines industries ne manquent pas d’afficher leur colère par rapport à cette mesure.

Des nouvelles dispositions

Si aujourd’hui les informations nutritionnelles présentes sur les produits alimentaires sont difficilement lisibles, des codes de couleurs facilitant l’interprétation aux consommateurs devraient donc bientôt être mis en place. Ce nouvel étiquetage permettra d’aider les consommateurs à mieux choisir leur produit.  L’objectif est d’avertir les consommateurs par rapport au danger que représentent certains aliments du point de vue nutritionnel et prévenir certaines pathologies comme le diabète et l’obésité  qui peuvent-être liées à la manière de s’alimenter.

Parmi les produits qui seront « dans le rouge », on retrouve les confiseries, le chocolat ou encore les boissons gazeuses sucrées. Cette disposition compte parmi les mesures prévues par le projet de loi dont la confirmation par Marisol Touraine, Ministre de la santé, est prévue pour la rentrée.

Nouveau code d’étiquetage des aliments

La mise en place de cette disposition se fonde sur le rapport révélé par le Professeur Serge Hercberg, expert en nutrition. Chaque aliment sera alors classé en fonction de ses qualités nutritionnelles. Ainsi, 5 couleurs sont prévues : vert, jaune, orange, fuchsia et rouge et 4 critères seront pris en compte, à savoir la présence de graisses saturées, de sucres simples, de sel sans oublier la densité énergétique.

Grâce aux couleurs, il est plus facile de reconnaître les produits de bonne qualité nutritionnelle. Au niveau des fabricants, la mise en place des codes devrait encourager ces derniers à optimiser la qualité nutritionnelle des aliments qu’ils produisent.

Cette prochaine mesure attise déjà la colère de certains, en particulier les fabricants dont les produits seront associés au rouge (relativement dangereux)comme les confiseries, le chocolat ou encore les boissons gazeuses sucrées.

La grogne des industriels

De leur côté, certains industriels ont du mal à voir le bon côté des choses. Les chocolatiers affichent leur colère dans la mesure où leurs produits sont dans la catégorie « rouge », donc à éviter au maximum. Ceux-ci craignent une baisse des ventes et ont ainsi lancé une action au mois de juillet. Une lettre ouverte a ainsi été envoyé à Marisol Touraine et une pétition a été partagée sur Internet. Selon ces industriels, le mieux serait d’agir en amont et d’éduquer les consommateurs sur la qualité des produits alimentaires français. De leur côté, les artisans ont ouvert un cmpte sur les réseaux sociaux (Facebook et Twitter) mettant en avant le slogan « Votre Chocolatier voit ROUGE ».

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES