Actualités santé

Santé : 40 jours d'attente pour faire une IRM

Publié par le

En l’espace d’une année, le délai d’attente pour la réalisation d’une IRM a augmenté de 7 jours atteignant presque les 40 jours d’attente. Cet examen essentiel permet de diagnostiquer certaines maladies et d’observer précisément certaines parties du corps. Pour remédier à cela, l’Assurance maladie préconise une meilleure utilisation des appareils.

Combien de temps faut-il attendre pour une IRM ?

Prendre un rendez-vous pour réaliser une IRM n’est pas une mince affaire. L’imagerie par résonance magnétique (IRM) constitue sans doute la meilleure technique pour observer ce qui se passe dans le corps. L’appareil utilisé permet  de regarder précisément les muscles mais aussi le cerveau. Il se révèle particulièrement efficace pour détecter la présence d’une tumeur. Ainsi, selon Franck Bougdène, président de la fédération de l’imagerie médicale, « c’est un vrai scandale de devoir attendre en moyenne 37.7 jours pour obtenir un rendez-vous ».

Un délai d’attente aberrant

Si l’on en croit le sondage annuel de l’association ISA, le délai a augmenté de 7 jours entre les années 2013 et 2014. C’est du jamais vu. Il faut aussi souligner les divergences entre les régions. Par exemple, en Basse-Normandie le délai d’attente avoisine les 60 jours contre 25 jours dans le Nord-Pas-de-Calais. Face à cette situation, l’ISA pointe du doigt une trop lente évolution du nombre d’appareils disponibles par rapport aux demandes croissantes.

Les répercussions

La première conséquence est d’ordre sanitaire. En effet, d’après Emmanuel Jammes de la Ligue contre le cancer, un diagnostic retardé peut impacter négativement la santé du patient. Parallèlement, l’attente peut générer des coûts supplémentaires pour l’Assurance maladie, mais aussi pour les complémentaires santé. En effet, dans l’attente de l’IRM, il est possible que d’autres analyses et examens soient prescrits.

Si le délai d’attente augmente, il est à noter que la France réalise davantage d’examens que les autres pays développés de l’OCDE soit 67.5 examens contre 54.4 pour 1000 habitants. Ainsi, l’augmentation du nombre d’appareil pourrait-elle être réduire le délai d’attente ?

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES