De nouvelles mesures concernant l'IVG

Un site de la société
Mon espace personnel :
surAssurland
Actualité de la santé à la une
Toutes les actualités de la santé
Actualités santé  /  IVG : le gouvernement lance un nouveau plan d'action

IVG : le gouvernement lance un nouveau plan d'action

Sham : des sinistres en baisse mais un coût moyen des condamnations plus élevé en 2011

Dans le cadre des 40 ans de la loi Veil, Marisol Touraine, Ministre de la Santé et Pascale Boistard, secrétaire d’État aux Droits de femmes ont présenté un tout nouveau programme national d’action visant à améliorer l’accès à l’interruption volontaire de grossesse (IVG).

L’IVG : un acte médical associé à un droit fondamental

«Nous devons sans cesse réaffirmer que le droit des femmes à disposer de leur corps appartient à la grande famille des droits fondamentaux reconnus à la personne humaine», tels sont les propos tenus par Marisol Touraine au cours de sa visite au centre de planification familiale de l’hôpital Delafontaine (Saint-Denis), le 16 janvier dernier.

Pour remettre le sujet de l’IVG sur le devant de la scène, la Ministre de la Santé lance dès à présent un programme national composé de trois grands axes d’action et de réflexion comprenant : une meilleure circulation de l’information vis-à-vis du public féminin, une simplification du parcours IVG ainsi qu’une diversité de l’offre proposée. Pour promouvoir ces nouvelles mesures, le gouvernement a décidé de lancer une campagne d’information. Par conséquent, dès septembre 2015, un numéro d’appel national dédié aux questions de sexualité, de contraception et d’IVG sera mis en place. Une campagne d’information destinée aux femmes viendra également compléter le dispositif. Enfin, le plan prévoit également un remboursement à 100% par l’Assurance maladie de l’ensemble des examens complémentaires nécessaires (consultations, échographie) et cela à partir de cet automne.

Une pratique autorisée dans les centres de santé

D’après les dernières déclarations de la Ministre, les agences régionales de santé devront prendre en charge les avortements. Ainsi, comme le prévoit la loi santé, les sages-femmes pourront pratiquer des IVG médicamenteuses et les centres de santé des IVG instrumentales. En revanche, rien ne change concernant la clause de conscience et le délai de réflexion de 7 jours entre les deux premières consultations avec un médecin prévue avant de prendre la décision de pratiquer une IVG. Une commission sur les données et la connaissance de l’IVG se réunira fin 2015 afin d’effectuer un état des lieux de cette pratique au sein de notre pays.

Cet article vous a plu ? N'hésitez pas à cliquer !
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

Vous souhaitez recevoir en direct les dernières actualités de la santé et des mutuelles ?
Recommandez ce site :
Dossiers mutuelles
Définition d'une mutuelle
La mutuelle santé prend en charge tout ou partie de vos dépenses santé non couvertes par votre régime obligatoire.
Pourquoi souscrire une mutuelle ?
La Sécurité Sociale ne prenant pas toutes les dépenses à sa charge, une mutuelle santé comblera alors la différence.
Résiliation suite à une augmentation de votre prime
Suite à une augmentation de votre prime, vous désirez résilier votre contrat de mutuelle santé. La résiliation en cas d'augmentation du montant de la prime doit être prévue dans le contrat.
Les avis les plus récents publiés sur opinion-assurances.fr
NOTE
1

5
Ecrit par Alicedsbx :
Nous attendons toujours le remboursement de frais datant du mois de juillet 2016.(...) Lire la suite >
NOTE
1

5
Ecrit par halte-aux-nuls :
ayant bénéficier du portage salarial j'attendais un courrier m'informant de la fin(...) Lire la suite >