Actualités santé

L'Afssaps en plein cœur de l'affaire PIP

Publié par le , Mis à jour le 03/01/2012 à 15:42
C’est raté pour l’Afssaps : l'image d’organisation responsable que l’agence de contrôle sanitaire cherchait à retrouver après le scandale du Mediator s’est très rapidement évaporée. En plein cœur de l’affaire PIP, l’Afssaps est à nouveau dans le collimateur du gouvernement.

Comment les implants ont-ils été contrôlés ?


Le ministre de la Santé Xavier Bertrand vient de lancer des enquêtes auprès de l’Afssaps et de la Direction générale de la santé (DGS) pour comprendre comment des prothèses mammaires faites avec des produits non conformes ont pu atterrir sur le marché.

Le ministre veut « tout savoir » sur les causes de cette nouvelle affaire de santé et notamment connaître la manière dont ont été réalisés les contrôles.

En mars 2010, mois du retrait du marché des prothèses PIP, l’Afssaps avait effectués des analyses prouvant l’utilisation de produits non conformes.

Pour « défendre » l’Afssaps, un porte-parole de l’agence explique que les contrôles ne sont pas les mêmes pour les médicaments que pour les produits comme les prothèses. Ces dernières ne sont pas soumises aux autorisations de mise sur le marché (AMM).

L’ex patron de PIP aurait rencontré l’Afssaps


Selon son avocat, Me Haddad, Jean-Claude Mas, ex patron de la société Poly Implant Prothèse aurait rencontré lundi les « représentants de l’Afssaps pendant trois heures sans gendarme ni policier, avec l'accord du parquet de Marseille ».
L’autorité de contrôle des produits de santé l’aurait interrogé sur la composition des implants PIP, dont les soupçons vont bon train : produits non conformes, produits industriels, additif pour carburant, etc.

Le mot de Mutuelle-land : côté mutuelle santé, Etienne Caniard, président de la Mutualité française a prévenu qu’il n’était pas de la responsabilité des complémentaires de prendre en charge les opérations d’explantation des victimes. L’Assurance Maladie, qui de son côté a déposé une plainte contre X, va se charger de la prise en charge de ces opérations.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES