Actualités santé

Affaire du médiator : l'agence du médicament mise en examen

Publié par le , Mis à jour le 24/05/2013 à 17:26

L’Agence nationale de sécurioté du médicament (Ansm) a été mise en examen pour « homicides et blessures involontaires ». L’affaire concerne le Mediator, qui est un médicament contenant une molécule coupe-faim. Plusieurs plaintes et demandes d’indemnisations sont en cours.

L’Ansm sous contrôle judiciaire

Selon une source judiciaire mentionnée par l’AFP, le directeur de l’Agence du médicament, Dominique Maraninchi, a été placé en examen pour blessures et homicides involontaires par les juges chargés de l’instruction pour l’affaire Mediator. L’Ansm a été mise sous contrôle judiciaire. Selon la source, cela implique le paiement d’un cautionnement qui s’élève à 100 000 euros. Maraninchi a été convoqué pour une mise en examen. L’Ansm, qui lors des faits portait encore le nom de Afssaps ou « Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé », avait déclaré que l’agence était accusée d’avoir contribué à la création d’une situation qui a provoqué un dommage chez les victimes et de ne pas avoir pris des mesures pour l’éviter.

Des milliers de demandes d’indemnisation

Vers le mois de février, les juges d’instruction chargés de l’enquête pour prise illégale d’intérêt et tromperie avaient mis en examen 2 anciens responsables de l’Agence : Eric Abadie et Jean-Michel Alexandre. Par ailleurs, le Mediator est un médicament qui renferme une molécule coupe-faim, nommé benfuorex. Ce médicament a été prescrit durant 30 ans, d’abord contre les excès de graisse au niveau du sang, ensuite comme traitement additionnel pour les diabétiques en surpoids. Il avait été retiré du marché en novembre 2009. Selon certaines études, ce médicament aurait entraîné entre 500 et 2000 morts. L’Oniam, un organisme public qui s’occupe du remboursement des accidents médicaux, a reçu 7734 demandes d’indemnisation provenant de personnes qui ont pris ce médicament fabriqué par le laboratoire Servier.

C’est un coup dur pour l’Agence nationale de sécurité du médicament, qui est placé en examen pour « homicides et blessures involontaires ». Selon certaines études, la consommation du Mediator aurait causé plusieurs milliers de morts.

En comparant les offres sur Mutuelle-land.com, choisissez la mutuelle santé qui saura vous satisfaire.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES