Actualités santé

L'assureur de PIP refuse de payer

Publié par le , Mis à jour le 02/04/2012 à 15:50
Alors que les victimes de la société Poly Implant Prothèse attendent toujours une indemnisation pour compenser la supercherie de Jean-Claude Mas, ex dirigeant de l’entreprise, la société d’assurance Allianz refuse d’indemniser les victimes, s’estimant trompée par l’ex patron. 

Allianz demande la nullité des contrats d’assurance


Les avocats de la compagnie d’assurance Allianz, l’assureur de la société PIP au cœur d’une affaire judiciaire, ont demandé à la cour de reconnaître la nullité du contrat depuis 2005 afin d’éviter d’indemniser les victimes.

La société Allianz estime qu’elle a été trompée et victime d’une fausse déclaration intentionnelle de la part de l’ex dirigeant de PIP et estime à ce titre que le contrat n’est plus valable. Si la compagnie se chargeait de garantir tous les risques de l’entreprise, elle estime que la fraude liée à l’utilisation frauduleuse d’un gel non médical et non contrôlé par les autorités sanitaires peut constituer la nullité des contrats. 

L’enjeu financier est de taille. 

Les avocats des victimes et de Mas attendent après Allianz


C’est inédit dans cette affaire, les avocats des victimes de PIP et l’avocat de Jean-Claude Mas demandent la même chose : que la société d’assurance prenne en charge l’indemnisation des victimes. 

Le mot de Mutuelle-land : toujours côté indemnisation, l’Oniam avait déjà annoncé les conditions d’indemnisation des victimes de PIP. N’hésitez pas à relire notre article L'Oniam n'interviendra que partiellement dans l'affaire PIP 
 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES