L'interdiction d'un médicament fait polémique

Un site de la société
Mon espace personnel :
surAssurland
Actualité de la santé à la une
Toutes les actualités de la santé
Actualités santé  /  L'interdiction d'un médicament fait polémique

L'interdiction d'un médicament fait polémique

Santé : traitement contre la cécité interdit

Un médicament utilisé contre la cécité vient d’être interdit par la Direction générale de la Santé à l’étonnement général. Ce traitement nouvellement interdit, l’Avastin, aurait les mêmes vertus médicales que son concurrent le Lucentis, bien plus cher ! Une décision surprenante, surtout dans un contexte où les finances du système de santé sont dans le rouge et où l’accès aux soins est plus que jamais d’actualité.


Des traitements à l’efficacité comparable


En France, deux traitements à l’efficacité égale étaient jusqu’alors utilisés afin de traiter la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA), une maladie atteignant la vue : le Lucentis (Novartis) et l’Avastin (Roche).

A l’origine utilisé contre le cancer du côlon et après tests médicaux américains et anglais, l’Avastin présente rapidement des bénéfices médicaux contre la forme humide de la DMLA, tout comme son concurrent. La France comme d’autres pays utilisaient alors l’Avastin préparé pour soigner la DMLA.

La véritable différence qui subsiste entre les deux, c’est le prix : l’Avastin est commercialisé autour de 30-50 euros alors que le Lucentis coûte près de 800 euros la dose !

Une interdiction qui interpelle les médecins


Cette interdiction surprend les médecins, notamment en raison du prix exorbitant du Lucentis. Le porte-monnaie des patients et les comptes de la Sécurité Sociale seront inévitablement touchés par cette interdiction.

La Direction générale de la santé donne pour argument l’existence du Lucentis, traitement déjà adapté qui possède en plus une AMM (autorisation de mise sur le marché) pour le traitement de la maladie. De plus, plusieurs cas d’infections oculaires survenus aux Etats-Unis auraient contribué à appuyer l'interdiction.

L’absence d’AMM de l’Avastin pour le traitement de la DMLA en France fait immédiatement penser au mésusage du Mediator qui était commercialisé contre l’obésité alors que son AMM était valable pour traiter le diabète. Le gouvernement semble avoir peur d’un nouveau scandale sanitaire …
Cet article vous a plu ? N'hésitez pas à cliquer !
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

Vous souhaitez recevoir en direct les dernières actualités de la santé et des mutuelles ?
Recommandez ce site :
Dossiers mutuelles
Définition d'une mutuelle
La mutuelle santé prend en charge tout ou partie de vos dépenses santé non couvertes par votre régime obligatoire.
Pourquoi souscrire une mutuelle ?
La Sécurité Sociale ne prenant pas toutes les dépenses à sa charge, une mutuelle santé comblera alors la différence.
Résiliation suite à une augmentation de votre prime
Suite à une augmentation de votre prime, vous désirez résilier votre contrat de mutuelle santé. La résiliation en cas d'augmentation du montant de la prime doit être prévue dans le contrat.
Les avis les plus récents publiés sur opinion-assurances.fr
NOTE
1

5
Ecrit par GERALD :
Service client, minable, pitoyable, personne ne décroche au téléphone , personne(...) Lire la suite >
NOTE
1

5
Ecrit par Clément :
A EVITER de toute urgence, Santiane vous promet de belle chose mais si vous devez(...) Lire la suite >