Actualités santé

L'Oniam n'interviendra que partiellement dans l'affaire PIP

Publié par le , Mis à jour le 05/01/2012 à 15:14
L’Oniam (Office national d’indemnisation des accidents médicaux) est chargé d’indemniser les victimes d’accidents sanitaires. Dans l’affaire PIP, l’organisme a d’ores et déjà prévenu qu’il n’indemniserait que les victimes dont les besoins d’implants étaient thérapeutiques (cancer du sein) indique La Tribune.

Victimes PIP : 20 % entrent dans le cadre thérapeutique


Sur les 30 000 femmes porteuses de prothèses mammaires PIP, seules 20 % pourront prétendre à une indemnisation de la part de l’Oniam. Il s’agit des femmes qui ont réalisé cette opération de chirurgie réparatrice suite à un cancer. 
Cette entité entre en dernier recours d’indemnisation, elle a d’ailleurs été sollicitée pour les victimes du Mediator, scandale sanitaire qui avait déjà remué la France l’année dernière. Relire Mediator : début du processus d'indemnisation 

La majorité des femmes ont pourtant reçu des prothèses PIP pour des raisons esthétiques. Elles devront passer par un procès pour espérer un dédommagement.

La voie judiciaire pour les autres


Plusieurs plaintes ont d’ores et déjà été déposées : des milliers de victimes en passant par l’Assurance Maladie (L'assurance maladie va déposer une plainte dans l'affaire PIP), tous se retournent contre Jean-Claude Mas, ex-patron de PIP, contre l’autorité de contrôle allemande TUV Rheinland et même contre les chirurgiens.
Mais chacun de ces partis se décharge de ses responsabilités, ce qui présage une longue procédure judiciaire.

Du côté des mutuelles, il a déjà été souligné qu’elles n’interviendraient aucunement dans le rôle d’indemnisation des victimes, estimant qu’elles n’avaient aucun rôle à y jouer.
 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES