Actualités santé

La France se prépare à l'arrivée du Coronavirus

Publié par le , Mis à jour le 25/02/2020 à 14:40

La France veut éviter une propagation coronavirus

Le coronavirus s’installe en Europe. Dans le nord de l’Italie, le virus a déjà fait 6 morts et a touché plus de 150 personnes. De son côté, la France se prépare « à la possibilité de nouveaux cas » et a « activés » soixante-dix hôpitaux supplémentaires.

« Nous sommes capables d’enrayer le risque épidémique »

Avec plus de 150 cas détectés et 6 morts en Italie, l’épidémie du coronavirus s’installe en Europe. Face à la multiplication des cas, le gouvernement Italien a décidé de mettre en quarantaine onze villes du nord du pays. Au total, 52.000 personnes sont confinées.

En France, Olivier Véran, ministre de la santé se dit « attentif à la situation en Italie ». Il estime « très probable » la possibilité de nouveaux cas en France. Cependant, le remplaçant d’Agnès Buzyn se montre rassurant et estime que « nous sommes capables d’enrayer le risque épidémique ». Rappelons qu’aujourd’hui, aucun patient n'est hospitalisé.

Dans une interview accordée à France Bleu, l’urgentiste Patrick Pelloux se montre plus sceptique. Il explique notamment qu’un foyer en Ile-de-France « aurait des conséquences assez difficiles à vivre pour les Franciliens et Franciliennes ». Le médecin prévient que le système hospitalier aurait de grandes difficultés à gérer une épidémie en raison d’une pénurie de personnel et des lits manquants.

Pour faire face à une éventuelle propagation du virus, soixante-dix hôpitaux supplémentaires vont être « activés ». L’objectif est de disposer d’un hôpital par département pour prendre en charge les patients : « Pour accueillir les malades, nous disposions jusqu’à présent de trente-huit établissements de santé, essentiellement des CHU » explique-t-il lors d’un point presse dimanche 23 février.
En parallèle, la France compte augmenter ses capacités pour détecter le covid-19 et a commandé des masques de protection en grande quantité.

Interrogé sur une éventuelle fermeture des frontières avec l’Italie, le ministre estime que la mesure « n’aurait pas de sens » avant de  rajouter que « le virus ne s’arrête pas aux frontières ».  

Eviter une propagation du virus en France

Les mesures de précautions se multiplient pour éviter une propagation du virus. Le rectorat de Paris a décidé d’interdire l’accès des écoles aux élèves et personnels revenant de Chine et du nord de l’Italie. Il est demandé « aux étudiants venant de Chine, Singapour, Corée du Sud, et des régions de Lombardie et Vénétie en Italie de rester pendant 14 jours chez eux ».

Depuis le début de semaine, un bus en provenance de Milan est confiné à Lyon. Un des passagers du car est suspecté d’être porteur du coronavirus. Frayeur égalemment dans le commissariat du XIIeme arrondissement de Paris qui a dû fermer ses portes pendant plusieurs heures. Trois touristes chinoises qui venaient déposer plainte pour vol ont été prises d’un malaise. Par mesure de sécurité, les femmes ont été confinées et un nettoyage des locaux a été opéré.  

Que faire en cas de symptômes du coronavirus ?

En janvier dernier, la France a lancé un site pour informer la population sur l’évolution de la maladie. L’occasion de prodiguer ses conseils. Parmi les recommandations, le ministère de la santé rappelle qu’il faut contacter le 15 en expliquant ses symptômes et si le patient revient de Chine ou d’Italie. Il ne faut pas se rendre aux urgences ni chez son médecin traitant pour éviter une propagation du virus. Si un malade à des symptômes de fièvre ou des difficultés respiratoires, il doit :

  • Porter un masque
  • Utiliser des mouchoirs jetables 
  • Se laver régulièrement les mains
 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES