Actualités santé

La société PIP savait-elle ce qu'elle fabriquait ?

Publié par le , Mis à jour le 28/12/2011 à 15:39
Ça y est, les vieux dossiers ressortent et accablent la société Poly Implants Prothèses (PIP). Les Etats-Unis aurait envoyé à la société PIP un courrier d’avertissement dès 2000. Selon un avocat, près de 1 300 femmes porteuses d’implants auraient touché une somme d’argent contre leur silence. Un véritable nouveau scandale serait-il en train de naître ?

La société déjà alertée aurait fait la sourde oreille


La FDA, l’agence du médicament des Etats-Unis serait déjà intervenue auprès de la société PIP en 2000.
C’est notamment suite à plusieurs plaintes de patientes américaines porteuses des implants mammaires PIP que la FDC avait mené son enquête au sein d’une usine française PIP.

A l’issue de cette visite, en juin 2000, l’agence sanitaire envoyait un courrier d’avertissement au dirigeant de la firme française, Jean Claude Mas. Une lettre que le site de la FDA n’a pas manqué de publier, dès l’éclatement du scandale, il y a maintenant quelques semaines. (Santé : scandale autour des implants mammaires)

Le courrier faisait à l’époque état de 11 défauts de fabrication par rapport aux exigences de la norme, notamment en ce qui concerne les implants dits « salins », par opposition aux implants en silicone mis en cause dans le décès d’une femme.

Tentative de corruption ?


De plus, selon le journal 20 minutes, un avocat aurait dévoilée des intentions de corruption de la part de la société PIP afin de faire taire des patientes mécontentes de leurs implants.

Philippe Courtois, avocat de plusieurs femmes porteuses d’implants PIP, accuse la société de fabrication d’implant d’avoir « proposé 1.500 euros et une paire de prothèses à des femmes non satisfaites ». Il s’agirait là clairement de corruption.

En gardant le silence, ces femmes achetées ne faisaient pas éclater le scandale, et l’autorité sanitaire qu’est l’Afssaps ne pouvait ainsi être au courant.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES