Actualités santé

Le cinéma « allumé » par la Ligue contre le cancer

Publié par le
Une étude Ipsos commandée par la Ligue contre le cancer et publiée le 30 mai dernier dévoile que la cigarette est encore trop présente dans les salles obscures. Sur 180 films français à succès sortis entre 2005 et 2010, 80 % des œuvres cinématographiques représentent le tabac à l’écran, qu’il s’agisse de cigarettes, de briquets ou de cendriers.

Trop de clopes au cinéma !


A l’occasion de la Journée mondiale sans tabac qui s’est déroulée le 31 mai dernier, la Ligue contre le cancer dénonce le laxisme de l’industrie du cinéma et les agissements de celle du tabac. La présence encore trop prononcée du tabac et de ses dérivés sur les grands écrans risque d’inciter les spectateurs -notamment les femmes et les jeunes- à céder à la cigarette. 

Pour la présidente de l’association, il s’agit de « techniques marketing honteuses » de la part de l'industrie du tabac. La présence du tabac dans les films au cinéma correspond pour chaque film à 5 publicités extrêmement coûteuses à la télévision. Si la plupart du temps la présence du tabac à l’écran ne fait référence à aucune marque, ce n’est pas toujours le cas. Les marques telles que Marlboro Light et Marlboro restent très présentes.

Autre problème soulevé par la ligue contre le cancer : les personnages fumeurs sont très souvent « sympathiques », ce qui associe le tabagisme à un acte banal. 

Plus loin encore, la ligue reproche au cinéma français de ne pas respecter la loi qui interdit de fumer dans les lieux publics. Difficile pourtant dans le biopic de Gainsbourg de le représenter sans cigarette au bec, ou d’adapter la loi d’interdiction de fumer en faisant disparaître la cigarette des lieux publics alors même que la loi n’existait pas à l’époque du chanteur français. La question entre réalité et fiction revient sur le devant de la scène.
 

Les recommandations de la Ligue contre le cancer


L’association s’adresse ainsi à l’univers cinématographique afin de la convaincre d’en finir avec la promotion du tabac. Moins extrême, elle propose l’interdiction de l’accès aux films représentant la cigarette aux moins de 18 ans.

Elle va même jusqu’à s’adresser au ministère de la Culture et lui demande de refuser tout subvention aux films promouvant le tabac. 

Le mot de Mutuelle-land : le 31 mai dernier se tenait la Journée mondiale sans tabac, dont la thématique s’articulait autour des interférences de l’industrie du tabac. Pour en savoir plus n’hésitez pas à relire notre article santé : la Journée mondiale sans tabac, le 31 mai 
 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES