Actualités santé

Le DMP dans la ligne de mire de la Cour des Comptes

Publié par le

Alors que son utilisation était très attendue, il semblerait que le Dossier Médical Personnel (DMP) n’ait tenu ses promesses. Peu utilisé et trop coûteux, le DMP en prend pour son grade dans le rapport de l’établissement baptisé « le coût du dossier médical personnel depuis sa mise en place » que s’est procuré Le Monde.

La Cour des Comptes dresse un bilan négatif sur le DMP

Dans son rapport, la Cour des Comptes pointerait du doigt le manque de résultats du DMP. Fin 2011, 160 000 Français ont ouvert un Dossier Médical Personnel dans l’objectif de faciliter leur suivi médical par les professionnels de santé. C’est trop peu, puisque les prédictions tablaient sur 500 000 utilisateurs à la même date. D’autre part, même les professionnels de santé ne sont pas emballés pas l’utilisation du dispositif.

Pire, la Cour des Comptes annonce que le dispositif coûterait trop cher, 500 millions d’euros fin 2011. Pour l’établissement de surveillance des finances de l’Etat, l’Assurance Maladie n’aurait pas été assidue aux dépenses liées au DMP.

Pas de résultats, des sommes colossales, bref, le DMP serait-il menacé de disparition ?

Le coût reste conforme selon l’ASIP

Selon l’Agence des systèmes d’information partagés de santé (ASIP Santé) qui se charge du développement du DMP depuis 2009, les dépenses liées au DMP auraient été maîtrisées et seraient parfaitement conformes à ce type de projet informatique de grande ampleur.

L’agence détaille : les expérimentations effectuées entre 2005 et 2009 ont coûté 100 millions d’euros. D’autres investissements liés au nouveau dispositif apparu en 2010 « pour la construction du système, son exploitation et des actions de déploiement » ont également coûté 95 millions d’euros.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES