Actualités santé

La cigarette électronique soulève des questions

Publié par le

Le HCSP ou Haut Conseil de la Santé Publique s’exprime sur la cigarette électronique et son avis est plutôt partagé. Certes, ce dispositif constitue un atout précieux pour les personnes qui désirent cesser le tabagisme, mais elle pourrait également créer des addictions chez les non-fumeurs. Ce risque ne doit notamment pas être négligé chez les jeunes.

La cigarette électronique : un produit qui a du succès

Le succès de la cigarette électronique en France est indéniable. Environ 1 Français sur 5 l’a déjà testée. Ils sont entre environ un et deux millions à l’utiliser régulièrement. Pourtant, il existe encore quelques points d’interrogation sur ce produit. On ne sait pas avec certitude si l’e-cigarette est bénéfique. Plus important encore, les éventuels risques qu’elle présente pour la santé demeures inconnus. Néanmoins, il faut noter que l’e-cigarette est un produit qui bénéficie du soutien de nombreux professionnels de la santé. Et le fait qu’elle soit remboursée par certaines mutuelles ne fait que confirmer l’intérêt qu’elle suscite.

L’avis du Haut Conseil de la Santé Publique

La Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (MILDECA) a sollicité l’avis du HCSP. Dévoilé durant le printemps 2014, celui-ci est plutôt partagé. La cigarette électronique n’est ni bonne ni mauvaise, la catégorie d’utilisateurs entre en ligne de compte.

En ce qui concerne le fumeur, la cigarette électronique constitue indéniablement un outil digne d’intérêt pour lutter contre le tabagisme. Elle permet notamment au fumeur de s’éloigner des dangers de la cigarette avec sa fumée aux milliers de substances chimiques. Cependant, il est possible que l’e-cigarette cause également une addiction, à la nicotine. Pire encore, certains fumeurs conjuguent les deux habitudes : le vapotage et le tabac.

La cigarette électronique constitue, enfin, un risque pour les non-fumeurs (en particulier les jeunes) qui risquent de devenir dépendant après avoir testé ce produit qui est très à la mode.

En définitive, le HCSP préconise la réalisation d’enquêtes sur ce produit et invite les non-fumeurs à ne pas s’initier au vapotage.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES