Actualités santé

Grossesse et paracétamol : attention danger ?

Publié par le

Le paracétamol compte parmi ces médicaments qui peuvent être consommé durant la grossesse, une période très délicate pendant laquelle il est préférable de se passer de médication, dans la mesure du possible. Une récente étude danoise laisse penser que le paracétamol a des effets néfastes sur le bébé et devrait être évitée chez la femme enceinte…

Quels risques ?

Si l’on en croit cette recherche danoise qui s’est étalée sur une période de 6 ans et qui s’est intéressée sur 64 000 femmes (et leurs progénitures respectives), il existerait une relation entre la prise de paracétamol par la femme enceinte et le risque d’apparition du TDA/H (ou trouble de déficit de l’attention avec hyperactivité) chez son bébé. Ce risque serait 40 % plus important pour ces enfants dont la mère a pris du paracétamol pendant qu’ils étant encore en son sein.

Eviter l’automédication

Le paracétamol est considéré comme étant l’unique produit « sûr » qui peut être prescrit sans risque par une femme enceinte. Cette étude danoise met juste l’accent sur le fait qu’aucune médication n’est anodine.

D’ailleurs, une autre recherche a mis en avant le risque accru de survenue d’asthme chez un enfant dont la mère a pris du paracétamol étant enceinte. Dans tous les cas, il n’y a pas de gros dangers à en prendre mais il faut respecter scrupuleusement les doses et éviter à tout prix l’automédication (et limiter ainsi les risques de surdosage).

Enfin, il est intéressant de noter que le paracétamol se trouve en tête de liste des médicaments les plus remboursés par l’assurance santé.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES