Actualités santé

Le père des implants PIP, insolvable ?

Publié par le , Mis à jour le 07/03/2012 à 15:34
Selon un article paru dans Le Figaro, l’ex parton de la société PIP, Jean-Claud Mas n’aurait plus d’argent. Difficile alors d’indemniser les victimes de ce grand scandale sanitaire lorsque l’on est insolvable et que l’indemnisation s’élève à quelques millions d’euros. Une situation qui semble être organisée par Mas.

Jean-Claude Mas, sans le sous : une mise en scène ?


Propriétaire à parts égales d’une luxueuse villa dans le Var avec sa femme, Mas a cédé ses parts suite à la liquidation de l’entreprise PIP en 2010. 49 % pour sa femme, 1 % pour son fils. Il n’est donc plus propriétaire de la villa.
Pour les autres logements déclarés, l’un d’entre eux est payé en viager (il n'en est donc pas encore propriétaire) et l’autre, au Luxembourg, il n’en est que locataire.

Côté revenus, Mas déclare avoir tout perdu, malgré de gros revenus touchés en tant que DG de PIP. 

Pas solvable, pas d’indemnisation ?


Les autorités sanitaires ou les associations comme la Sécurité Sociale et la Ligue contre le cancer s’organisent pour faciliter les premières prises en charge des victimes. Pour en savoir plus, relisez L'assurance maladie va déposer une plainte dans l'affaire PIP 

L’annonce de l’insolvabilité de Mas n’est pas pour rassurer l’Assurance Maladie, qui avance ces sommes pour les victimes, mais qui, avec sa plainte, compte récupérer l’argent. Il en va de même pour les 2 500 victimes qui ont porté plainte pour espérer être indemnisées par l’ex patron de PIP.

Bref, l’affaire n’a pas fini de faire parler d’elle. 
 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES