Actualités santé

Santé sexuelle : les étudiants ne connaissent pas trop le préservatif - Mutuelle-land.com

Publié par le

Une bonne partie des étudiants ne se protègent pas lorsqu’ils ont des relations sexuelles. Tel est le résultat d’une étude menée par la mutuelle étudiante Smerep. La gente féminine se trouve particulièrement dans le collimateur, suite à cette enquête, puisque 39 % d’entre elles n’ont pas recours au préservatif.

Le dépistage comme principale raison

Interrogés sur la raison pour laquelle ils n’utilisent pas de préservatif, les étudiants avancent le test de dépistage du sida effectué par les deux partenaires comme principal motif. Et, en cas de changement de partenaire, ils recourent à ce test. Ce n’est toutefois pas la totalité des étudiants qui prennent cette précaution : ils ne sont qu’un tiers à le faire.

Le test de dépistage du sida n’est cependant pas populaire auprès de tous les étudiants puisque 40% d’entre eux n’y ont jamais eu recours. Pour ce pourcentage d’étudiants, la non utilisation de préservatif se justifie, d’une part, par l’utilisation d’une autre méthode de contraception. D’autre part, le préservatif ôterait au rapport sexuel toute sa magie, selon 20 % d’entre eux.

Le cannabis inducteur de comportement sexuel à risque

Dans le cadre d’une autre étude, il apparait que les étudiantes qui fument du cannabis ont tendance à ne pas penser à se protéger en ayant des relations sexuelles. Cette exposition au risque de grossesse les oblige à devoir recourir à la pilule du lendemain, voire à une interruption volontaire de grossesse.

Pourtant, les étudiants qui ont accès à une mutuelle étudiante (ou via la mutuelle santé de leurs parents) ont très certainement une prise en charge des moyens de contraception. 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES