Hospitalisation privée : un secteur affaibli par le budget 2014 de la Sécu

Un site de la société
Mon espace personnel :
surAssurland
Actualité de la santé à la une
Toutes les actualités de la santé
Actualités santé  /  Le secteur de l'hospitalisation privée affaibli par le budget 2014

Le secteur de l'hospitalisation privée affaibli par le budget 2014

Le secteur de l'hospitalisation privée souffre

Près de 3 000 emplois vont être gelés selon les affirmations du président de la Fédération de l’hospitalisation, Jean-Loup Drousset. Il souligne que cette décision a été prise à la suite des décisions venant des pouvoirs publics.

Suppression de 1 000 emplois d’avenir

Pour le président de la Fédération de l’hospitalisation, choisir de geler 3 000 embauches incluant 1 000 emplois d’avenir et plusieurs contrats demeure la solution suite aux pressions engagées par les pouvoirs publics. Bien que 1/3 des promotions d’infirmiers trouvent chez les cliniques privées un lieu propice au stage, ces cliniques seront aussi désormais contraintes de ne plus recevoir autant de stagiaire. Face à ces situations, la colère s’installe donc chez les secteurs privés dans l’univers hospitalier et les cliniques réclament pour remédier à la situation un traitement égal à celui du secteur public.

Les cliniques privées pensent alors que c’est le moment pour bénéficier d’un remboursement identique à celui des établissements publics de la part de la Sécurité sociale. Dans l’immédiat, les acteurs des cliniques privées devront engager des négociations avec l’actuelle ministre de la santé. Le défi de l’assurance maladie d’économiser 2,9 milliards d’euros dépend de ce que va ressortir ces négociations.

Quel avenir pour le remboursement de l’hospitalisation par les mutuelles ?

Actuellement, la prise en charge par la sécurité sociale concerne seulement les hospitalisations dans les établissements publics ou dans les cliniques privées conventionnées. Mais encore il faut savoir que cette prise en charge, dans la majorité des cas, n’est pas toujours totale. Le patient devra donc disposer d’une bonne mutuelle santé pour faire face aux dépenses non-remboursées par la caisse de l’assurance maladie. Il en est de même pour le forfait journalier, le ticket modérateur ou encore les dépassements d’honoraires. À noter que la prise en charge par la sécu d’une hospitalisation est totale, pour le 31ème jour, lorsque le patient est obligé de rester à l’hôpital pour une durée supérieur à 30 jours.

Si l’Etat reste attentif aux doléances des secteurs privées et entame une révision sur le remboursement de la Sécu, les patients qui fréquenteraient les cliniques privées pourront être pris en charge par la Sécurité sociale. Mais cela reste pour l’instant une affaire à suivre.

Cet article vous a plu ? N'hésitez pas à cliquer !
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

Vous souhaitez recevoir en direct les dernières actualités de la santé et des mutuelles ?
Recommandez ce site :
Dossiers mutuelles
Définition d'une mutuelle
La mutuelle santé prend en charge tout ou partie de vos dépenses santé non couvertes par votre régime obligatoire.
Pourquoi souscrire une mutuelle ?
La Sécurité Sociale ne prenant pas toutes les dépenses à sa charge, une mutuelle santé comblera alors la différence.
Résiliation suite à une augmentation de votre prime
Suite à une augmentation de votre prime, vous désirez résilier votre contrat de mutuelle santé. La résiliation en cas d'augmentation du montant de la prime doit être prévue dans le contrat.
Les avis les plus récents publiés sur opinion-assurances.fr
NOTE
1

5
Ecrit par Cmiko44 :
Deux ans et demi et toujours pas de remboursement complet de ce qu'ils nous doivent.Cette(...) Lire la suite >
NOTE
2

5
Ecrit par Eric13 :
Service client tout simplement HONTEUX. Et croyez moi, cela peut vite avoir des répercussions(...) Lire la suite >