Actualités santé

Les dons de sang en baisse depuis le début de la grève

Publié par le , Mis à jour le 20/12/2019 à 11:08

En raison de la grève, les donneurs se déplacent moins pour donner leur sang

En cette fin d’année, l’établissement de don de sang a besoin de vous. En raison des fêtes de fin d’année et surtout de la grève, les donneurs boudent les établissements. Les stocks diminuent notamment dans des régions comme l’Ile-de-France ou PACA.

10 000 dons nécessaires par jour

C’est une des conséquences directes de la grève contre la réforme des retraites. Depuis le début du mouvement, les donneurs de sang ont toutes les peines du monde à se rendre dans les centres de collectes. Résultat : les stocks diminuent à vue d’œil. En France, le besoin en sang est de 10 000 dons quotidiens.

En Ile-de-France, l’établissement français du don du sang (EFS) estime qu’il manque 3800 dons pour atteindre les réserves nécessaires : « Les donneurs sont invités dès maintenant à se mobiliser afin de permettre à l’EFS de reconstituer un bon niveau de stock au cours de cette période très sensible et répondre aux besoins des malades qui restent permanents et importants » peut-on lire dans un communiqué de l’EFS.

Même constat pour la région PACA et plus spécifiquement à Marseille. Dans l’établissement de don de sang localisé dans le centre-ville, les professionnels de santé ont la tête des mauvais jours : « Il n’y a pas un seul donneur sur les lits de prélèvement de sang total » explique le docteur Anne-Marie Dombey sur Europe 1.

Face à cette pénurie, l’établissement n’a d’autres choix que de contacter des donneurs assidus pour les inciter à donner de nouveau. Une méthode qui permet de motiver les gens à se déplacer durant cette période de grève et de fêtes de fin d’année.

Peu de gens le savent mais les dons de sang doivent être réguliers et constants car les produits sanguins ont une durée de vie limitée. Elle est de 7 jours pour les plaquettes, 42 jours pour les globules rouges.

Ce n’est pas la première fois que l’EFS fait des appels pour mobiliser la population. En juin 2019,  il avait déjà alerté sur des réserves de sang au plus bas depuis 2011. À l'époque, ce sont les jours fériés qui avaient eu un impact négatif sur stocks. Afin d’inverser la tendance, 7 000 collectes avaient été organisées sur l’ensemble du territoire durant quatre semaines.

Mais qui peut donner son sang ?

Les Français majeurs jusqu’à 70 ans peuvent donner leur sang. Le donneur ne doit pas faire l’objet d’une protection légale et doit avoir été reconnue « apte » lors d’un entretien de prédon. Les personnes de moins de 50 kg, les femmes enceintes, les personnes qui ont reçu une transfusion sanguine, qui sont en manque de fer ou qui ont récemment fait un tatouage ne peuvent pas donner leur sang.

Aujourd’hui, les plus gros donneurs sont les jeunes de moins de 25 ans et les seniors de plus de 55 ans. En moyenne, les premiers font en moyenne 1,5 don et les seconds 2,2 dons.

Lorsqu’un volontaire passe la porte d’un établissement de don du sang, il va offrir une heure de son temps et sauvera 3 vies.

Quelques chiffres de l’établissement français du sang

  • Un million de malades sont soignés chaque année grâce au don
  • 47% des patients qui sont transfusés ont un cancer ou une maladie du sang
  • 35% des transfusions sont réalisés au cours d’une opération chirurgicale
  • 32% des transfusions interviennent lors d’une urgence relative et 12% lors d’une urgence vitale
 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES