Actualités santé

Les masques « grand public » vendus dans les pharmacies

Publié par le , Mis à jour le 28/04/2020 à 18:23

Les masques sont obligatoires dans les transports en commun

Il fait partie des mesures-barrières. Désormais, le port du masque va devenir obligatoire dans les transports en commun ou dans les collèges. Une protection qui sera vendus dans les pharmacies et chez les buralistes. 

Des masques dans les pharmacies et chez les buralistes

Les pharmacies viennent de recevoir le feu vert du gouvernement pour vendre des masques « grand public ». Jusqu’à maintenant, les masques « FFP2 et chirurgicaux » disponibles étaient exclusivement réservés aux professionnels de santé. 

Depuis le 26 avril, les Français ont donc la possibilité de se procurer ce masque « alternatif » dit « type 2 » qui a la particularité de filtrer 70% des particules. D’après Olivier Véran, des millions de masques seront mis à la disposition de la population en vue du déconfinement prévu le 11 mai prochain. Selon lui, les masques devraient être vendus entre 3 et 5 euros. 

Les pharmacies ne sont pas les seules à avoir reçu l’autorisation du gouvernement. Les buralistes pourront en vendre dès le 4 mai prochain : « Ils pourront être lavés et utilisés une vingtaine de fois » et vendus aux alentours de 5 euros. 

Dès le 30 avril, ils auront l’autorisation de vendre des masques « aux professionnels de proximité comme l’artisan, le boucher ou encore le boulanger etc, pour aider au redémarrage de l’économie » explique Eric Vidal, le vide-président de la Confédération des buralistes au micro de BFM TV. 

La question est de savoir s’il y aura assez de masques pour l’ensemble de la population. Sur ce point, le gouvernement se montre rassurant : « Les quantités seront là car les circuits de production sont en place et nous essayons autant que possible de privilégier la proximité » explique dans les colonnes des Echos, Agnès Pannier Runacher, la secrétaire d’Etat auprès de ministère de l’Economie et des Finances. 

En Ile-de-France, Valérie Pécresse a d’ores et déjà annoncé que des masques seraient disponibles gratuitement dans les transports en commun. La présidente de région a interpellé le gouvernement pour rendre obligatoire le port du masque dans les métros, RER et bus. 

Quand porter le masque ?

La demande de Valérie Pécresse a été entendue par le gouvernement. Lors de son allocution du 28 avril 2020, Edouard Philippe a annoncé que le port du masque obligatoire dans les bus, trams et métros ainsi que dans les taxis et VTC. 

Au moment du déconfinement, les entreprises seront invitées à équiper leurs salariés. Le Premier ministre a aussi préconisé un port du masque dans les commerces. Les personnes qui ne porteraient pas cette protection pourront être refusées dans les magasins. 

Si le port du masque deviendra obligatoire pour les collégiens, il ne sera pas nécessaire pour les maternelles et les primaires sauf dans les cas exceptionnels. A noter que les enseignants devront porter un masque quand la distanciation sociale sera impossible. 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES