Actualités santé

Attention : les méduses sont de retour !

Publié par le

Les méduses, surtout les Pelagia noctiluca, font leur apparition cet été si vous passez vos vacances au bord de la Méditerranée. Le printemps particulièrement pluvieux des côtes méditerranéennes a contribué à leur reproduction. Cette espèce qui vit au large dans les profondeurs se retrouve malgré elle sur les côtes emportée par le courant. Ces méduses sont désagréables et un peu gênantes pour les vacanciers car leur piqûre entraîne des douleurs et des érythèmes.

Le rôle des méduses

Les méduses peuvent jouer un rôle écologique important dans l’équilibre de la vie des océans. Ces charmantes bestioles protègent les autres espèces marines tout comme elles peuvent être de véritables prédatrices ou même une source de nourriture pour d’autres animaux comme le poisson-lune, l’énorme tortue luth et les oiseaux de mer. La zone que ces animaux occupent est considérée comme un refuge et une aire de repos pour les petits poissons tels les alevins. Certaines espèces de méduses sont utilisées en Asie dans les potages ou en plat une fois séchées et coupées en lamelles.

Les méduses et l’environnement

Les méduses ont besoin de descendre à 300-400 mètres de profondeur le jour et elles ne remontent que la nuit.

Comme les méduses ne se déplacent qu’à la verticale, elles ne peuvent pas quitter les zones de pollution. Il apparaît d’ailleurs après observation que les méduses supportent plutôt bien la pollution. Car, il faut savoir que la pollution et les engrais agricoles qui se déversent dans l’eau favorisent le développement du plancton dont se nourrissent les méduses.

Les gestes à éviter en cas de piqûre

Si vous avez été piqué par une méduse, vous ne devez pas frotter la zone concernée et ne pas la rincer à l’eau douce qui ne ferait qu’amplifier la douleur et entraînerait une propagation du venin par éclatement des nématocystes.

Le remède de grand-mère qui consiste à uriner sur la brûlure n’a pas à ce jour prouvé toute son efficacité.

Vous ne devez pas non plus faire de garrot ni chercher à faire saigner ou inciser la plaie ni sucer pour aspirer les venins.

Enfin, il faut éviter d’utiliser du vinaigre ou de l’alcool, produits qui ne sont efficaces que pour les piqûres de certaines espèces de méduses mais pas avec toutes.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES