Actualités santé

Les négociations pour les dépassements d'honoraires sont rouvertes !

Publié par le
Nouveau gouvernement, nouvelles négociations conventionnelles pour régler la question des dépassements d’honoraires, abusifs ou non. Après l’échec des premières négociations en 2011, l’Assurance Maladie, les syndicats de médecins et les complémentaires santé se sont retrouvés hier autour de la table pour trouver une solution.

En finir avec les freins à l’accès aux soins


Ces nouvelles négociations ont pour but de trouver une véritable solution aux dépassements d’honoraires pénalisant les patients aux moyens limités. 

Selon les données du gouvernement, les dépassements d’honoraires prendraient des proportions de plus en plus importantes d’année en année, atteignant dernièrement 2,5 milliards d’euros.

Revalorisations de la rémunération des médecins du secteur conventionnel, sanctions appliquées aux médecins les plus gourmands, de nombreuses pistes vont être abordées afin de trouver une issue d’ici 3 mois.

L’état d’esprit des mutuelles santé


Initialement mises à contribution par l’ancien gouvernement dans le cadre de l’option de coordination, les mutuelles santé sont à nouveau sollicitées pour les négociations. Avec le dispositif imposé par le gouvernement précédent, les mutuelles prenaient en charge entièrement les dépassements d’honoraires plus ou moins limités. Une fausse solution qui les avait contraintes à augmenter leurs tarifs pour compenser ces charges.

Or, dans le cadre de ces nouvelles négociations, il n’est pas question pour les mutuelles de régler la totalité des dépassements, comme l’imposait l’ancien gouvernement. Cela aurait un impact certain sur les tarifs des mutuelles, ce qui aurait un impact sur la couverture des assurés (démutualisation ou baisse des garanties et donc de la couverture). 

Les complémentaires sont en revanche prêtes à prendre en charge une partie des « petits » dépassements contre certains avantages fiscaux, lit-on sur le site toutsurlassurance.com.

Les complémentaires santé jouent un rôle primordial dans la gestion des dépassements d’honoraires et les regards se tournent naturellement vers elles : « Personne ne comprendrait que les médecins limitent leurs dépassements et que les complémentaires ne fassent pas un effort pour que le patient n'ait pas de reste à charge », a ainsi déclaré Michel Chassang, président du syndicat de médecins libéraux CSMF.

L’ambiance serait-elle tendue ?

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES