Actualités santé

Trop aller aux urgences coûte cher à l'Assurance Maladie

Publié par le

Ces dernières années, la tendance est de se rendre directement aux urgences, au lieu de consulter d’abord son médecin généraliste. Pourtant, la majorité des consultations aux urgences n’a pas lieu d’être et n’est pas suivi d’une hospitalisation.

Urgence : un réflexe inapproprié

Selon la Cour des Comptes, en 2012, 1 Français sur 6 se serait rendu aux urgences des hôpitaux, cela représente 10,6 millions de Français. En s’y rendant plusieurs fois, les patients ont effectué 18 millions de visites (+30 % en 10 ans).

Pourtant 1 patient sur 5 n’a eu droit qu’à une consultation, non suivie d’une hospitalisation.

Quelle est la raison qui entraine une telle hausse des visites aux urgences ? Si aucune étude n’explicite les raisons d’un tel phénomène, la Cour des Comptes semble privilégier certaines pistes :

  • La rémunération des hôpitaux : fixée en fonction du nombre de visites
  • Médecin traitant non disponible pour les patients sans rendez-vous

De grosses économies possibles pour l’Assurance Maladie

Ce phénomène a un coût s’élevant à 2,5 milliards d’euros pour l’Assurance Maladie. Pourquoi autant ? Parce qu’une visite à l’hôpital coute environ 161,5 euros par patient.

Pour désengorger les urgences tout en réalisant de substantielles économies, la Cour des Comptes ne conseille pas de renforcer les moyens des hôpitaux, des mesures qui couteraient bien trop cher. La logique voudrait plutôt de rediriger les patients vers les maisons médicales de gardes, tenues par des médecins libéraux, prêts des établissements de soins.

De cette manière, les consultations s’élèveraient à 23 euros par patient (au lieu de 160 euros à l’hôpital), et permettrait à l’Assurance Maladie d’économiser jusqu’à 500 millions d’euros.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES