La prise en charge de la vaccination chez le nouveau né

Un site de la société
Mon espace personnel :
surAssurland
Actualité de la santé à la une
Toutes les actualités de la santé
Actualités santé  /  Les vaccins du bébé et leur remboursement

Les vaccins du bébé et leur remboursement

Dès son deuxième mois de naissance, un nouveau né doit-être vacciné

Tous les ans, le ministère de la Santé organise un planning vaccinal obligatoire et préconisé pour le nourrisson. Voici ce que vous devez savoir concernant la prise en charge des vaccins par l’Assurance Maladie et de la mutuelle santé.

Les vaccinations obligatoires pour le nouveau-né

Chaque année, un planning de vaccinations est annoncé par le ministère de la santé. Certains vaccins obligatoires doivent être faits au nourrisson. Dès ses deux mois, il reçoit l’injection de DTCaPolio contre la poliomyélite, la diphtérie, la coqueluche et le tétanos. Au troisième et quatrième mois, une deuxième puis une troisième injection doivent être effectuées. Une quatrième injection sera réalisée entre le 16ème et le 18ème mois de l’enfant. Lorsque le vaccin est injecté, il est important de bien garder la vignette pour bénéficier du remboursement de la Sécurité Sociale et de la mutuelle santé.

Les vaccinations préconisées

A son premier mois, le bébé peut être vacciné contre la tuberculose avec l’injection du BCG. A son second mois, les vaccins contre la méningite, les pneumocoques et l’hépatite B sont possibles. Et à son neuvième mois, il est grandement recommandé de le vacciner contre les oreillons, la rougeole et la rubéole. Mais, pour que chaque vaccination soit efficace, il est nécessaire que les rappels soient effectués. De même que les vaccins obligatoires, ces vaccins optionnels sont pris en charge par la Sécurité Sociale et par une bonne mutuelle santé.

La prise en charge des vaccins par la Sécurité Sociale et la mutuelle santé

La Sécurité Sociale rembourse tous les vaccins obligatoires, que ce soit pour les enfants ou  pour les adultes. La prise en charge relève d’une prescription et son taux est de 65%. Le vaccin  rougeole-oreillon-rubéole reçu à partir d’un an et jusqu’à 17 ans est remboursé intégralement. D’autre part, la somme qui reste peut être couverte par une assurance santé. La couverture intégrale ou partielle des frais est fonction du contrat signé avec celle-ci.

Cet article vous a plu ? N'hésitez pas à cliquer !
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
3 réactions


ah bon, le vaccin contre la coqueluche est devenu obligatoire? je croyais qu'il n'y avait que la dtpolio?


Bonjour,

"La vaccination contre la coqueluche est pratiquée avec le vaccin acellulaire combiné à d’autres valences.La primovaccination des nourrissons comporte trois injections à
un mois d’intervalle suivies d’un rappel à l’âge de 16-18 mois. Compte tenu de la persistance d’une incidence élevée de cas de coqueluche observés chez de très jeunes nourrissons contaminés par des adolescents ou de jeunes adultes, un rappel est recommandé, depuis 1998, entre l’âge de 11 et 13 ans et doit être pratiqué en même temps que le troisième rappel diphtérie, tétanos et poliomyélite à concentration
normale (DTCaPolio)." Source : http://www.sante.gouv.fr


donc elle est pratiquée mais non obligatoire, juste recommandée, ce n'est pas la même chose. Un vaccin "simplement" trivalent dtpolio n'existe plus, donc la coqueluche (au minimmum) est pratiquée en même temps. Ca ne veut pas dire qu'elle est obligatoire.
Vous souhaitez recevoir en direct les dernières actualités de la santé et des mutuelles ?
Recommandez ce site :
Dossiers mutuelles
Définition d'une mutuelle
La mutuelle santé prend en charge tout ou partie de vos dépenses santé non couvertes par votre régime obligatoire.
Pourquoi souscrire une mutuelle ?
La Sécurité Sociale ne prenant pas toutes les dépenses à sa charge, une mutuelle santé comblera alors la différence.
Résiliation suite à une augmentation de votre prime
Suite à une augmentation de votre prime, vous désirez résilier votre contrat de mutuelle santé. La résiliation en cas d'augmentation du montant de la prime doit être prévue dans le contrat.
Les avis les plus récents publiés sur opinion-assurances.fr
NOTE
1

5
Ecrit par Loreline_GL404 :
Un seul conseil: ne jamais souscrire de contrat SOGECAP. Mutuelle ne rembourse jamais(...) Lire la suite >
NOTE
4

5
Ecrit par A5 :
Bonjour, Contrairement aux précédents commentaires, je n'ai jamais eu de problème(...) Lire la suite >