Actualités santé

Les internes dans la rue

Publié par le

La loi santé ne fait décidément pas l’unanimité. Après la grève des médecins libéraux au mois de décembre 2014, ce sont les internes qui font savoir leur intention de manifester prochainement dans le cas où Marisol Touraine, la ministre de la Santé, resterait sourde à leurs doléances.

Les internes s’insurgent

Le projet de loi Santé suscite de vives attentions du côté des internes en médecine, futurs médecins. L'intersyndicat national des internes (Isni) a d’ailleurs programmé une réunion durant le second week-end de janvier pour décider de la démarche à entreprendre par rapport à cette législation.

Les internes pointent surtout du doigt la généralisation du tiers payant. Ils craignent que cette mesure qui serait destinée à avantager les patients ne soit, au final, qu’une démarche pour transférer la couverture de la Sécurité Sociale vers les complémentaires santé. Ils redoutent également qu’à terme, l’assurance maladie ne soit privatisée.

Inquiétude sur la formation

Parmi les inquiétudes des internes, on retrouve également la formation. Ils ont surtout peur qu’ils ne deviennent des travailleurs « bon marché » et qu’ils ne soient affectés en fonction des demandes de petites structures. Cette appréhension découle du fait que les collectivités locales sont désormais admises aux commissions pédagogiques qui définissent les affectations des internes en ce qui concerne leurs stages. Ici, il convient de souligner que le ministère a laissé entendre la suppression de cet aléa via un amendement.

A noter que lorsque l’Isni a lancé un appel à la grève, seulement 5 % des internes se sont mobilités. Néanmoins, c’était suffisant pour que l’intersyndicat obtienne gain de cause

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES